Edito

Ostracisme envers le PCF : France 2 protège qui ?

J.B. / 14 mai 2019

JPEG - 13.7 ko

Le PCF s’alarme du refus répété des télés publics à inviter ses représentants sur ses plateaux. Une campagne a démarré pour exiger la présence de Ian Brossat le 22 mai, à égalité avec les autres. Le scandale est insupportable car on vote 4 jours après. Dans cette affaire, le rôle du CSA est très louche.
Voici un autre scandale. Pierre Laurent, ancien secrétaire national du PCF, l’exprime en ces termes.

« Le 17 mai, l’Émission Politique de France 2 est mise en scène sur le thème de la première année de Macron. Le PCF, malgré nos demandes, en est exclu. Notre formation politique n’est d’ailleurs pas la seule victime de cet ostracisme. Le choix du casting obéit à chaque fois aux mêmes règles prétendûment présidentialisées. Des règles au nom desquelles le déni démocratique se répète systématiquement pour toutes les grandes émissions politiques. Rien ne justifie cette mise à l’écart des antennes. Le Parti communiste est l’une des formations les plus actives dans les mobilisations sociales qui dominent l’actualité. Ses élus et ses groupes parlementaires déploient une activité remarquée. Ses propositions animent utilement le débat démocratique. Mais le gouvernement préfère imposer ses interlocuteurs et dicte même la forme des émissions politiques. Le service public n’a pas à se plier à ses injonctions. Le PCF demande donc des engagements précis sur le respect de son droit à la confrontation pluraliste et demande sa participation à l’Emission Politique du 17 mai. La démocratie a tout à y gagner. »

Qui a peur du PCF ? Le pouvoir en place massacre la démocratie comme il piétine la Liberté de manifester. Dans les 2 cas, la manœuvre vise à protéger des alliés objectifs. On ne tardera pas à le savoir.

J.B.



Un message, un commentaire ?



Messages






  • Merci au camarade signataire de ces lignes d’ avoir relayé la protestation du PCF , qui doit être aussi la nôtre à La Réunion ;nous ne pouvons pas dire, en effet , que notre camarade Julie Pontalba a squatté exagérément , encore moins Ian Brossat, les ondes et les écrans de Réunion1ère et d’ Antenne Réunion ; cette dernière peut toujours arguer d’ être une chaîne privée, libre de ses choix éditoriaux, mais il faudrait à tout le moins être plus modeste quand on veut donner des leçons de pluralisme !!!Le scandale réside plutôt du côté de Réunion 1ère , qui relèverait, dit-on, du service public,mais semble davantage répondre aux exigences du gouvernement, en acceptant honteusement de répercuter comme des perroquets sans imagination, la " jupitérienne analyse " selon laquelle les élections européennes verraient l’ affrontement entre les populistes - lisons plutôt l’ extrême droite raciste, nationaliste abusant les classes populaires par des mensonges éhontés - et de prétendus " progressistes " dont la boîte de vitesse a été plutôt enclenchée en marche arrière accélérée vers le XIXe siècle !! Les journalistes dignes de ce nom, développant une approche intellectuelle critique de cette grossière supercherie, pour ne pas dire escroquerie, sont malheureusement trop rares dans la presse nationale et encore plus à La Réunion, ce qui alimente des sites de " discussion " d’ une bêtise ahurissante,montrant hélas que,contrairement à d’ autres, l’ espèce des imbéciles, pour employer un mot aimable, est loin d’ être en voie de disparition. Et finalement, alors que les idées développées par la liste de Ian Brossat, qui sont des plus intéressantes et innovantes au dire de nombre d’ observateurs, les censeurs de la pensée dominante les écartent d’ un coup de ciseaux dignes de la censure la plus grossière, tout en osant prétendre défendre la démocratie !! Certains devraient avoir honte de présenter des " micros-trottoirs " qui sont plutôt l’ illustration du travail d’ information et d’ éducation citoyenne qu’ ils ne font pas, mais s’ en rendent seulement t -ils compte ? La lutte pour le débat authentiquement démocratique a encore de longs jours devant elle !!!!

    Jean- Paul Ciret

    Article
    Un message, un commentaire ?