Edito

Plan Ségur : à la hauteur des enjeux ?

Bertrand Ancelly / 30 mai 2020

JPEG - 79.7 ko

Pendant 10 semaines ils ont relevé un immense défi, combattre sur tous les fronts l’épidémie de coronavirus. Fort de cet engagement, les soignants arrivent en position de force au plan Ségur de la santé. Au cœur des revendications, la rémunération. Les soignants attendent bien plus qu’une prime. Ils veulent aujourd’hui une revalorisation de leurs salaires. Les infirmiers français par exemple touchent 300 euros de moins que la moyenne européenne. Beaucoup ne s’en sortent pas financièrement et abandonnent même le métier. Ils veulent être payés à hauteur du niveau de compétences et des responsabilités qu’ils occupent.

Autre préoccupation, les moyens alloués à l’hôpital. Avant même la crise du Covid-19, la profession avait crié sa colère dans les rues en réclamant des postes supplémentaires. Ils s’insurgent aussi contre la suppression de lits, 69 000 de moins en 15 ans (entre 2003 et 2017). Les soignants condamnent également l’administratif qui est devenu trop puissant selon eux et souhaitent que le médical revienne au centre de la gestion de l’hôpital.

Les personnels des Ehpad espèrent eux aussi voir leurs salaires augmentés et leurs carrières revalorisées. Après une crise sans précédent où les soignants se sont battus contre la maladie, ils ne se contenteront pas d’une simple médaille promise par le gouvernement.

Bertrand Ancelly