Edito

Polynésie : nouveau nid à déchets ?

Bertrand Ancelly / 29 octobre 2020

JPEG - 134.8 ko

Les eaux turquoise du paysage paradisiaque que nous voyons en photo laissent vite place à des déchets sortis de l’eau. C’est un véritable désastre environnemental. Les décharges sauvages se multiplient, menaçant la santé des habitants. Perdu dans le Pacifique, ce lagon bleu à l’ abri des regards, est un panorama très éloigné de la carte postale que nous voyons.

Les décharges prennent forment où tout est mélangé, gravats, déchets verts ou toxiques… Et dire qu’il y a si peu de temps c’était une belle lagune. Aujourd’hui, elle est jonchée de déchets. C’est une eau souillée polluant les terres et surtout le lagon, réputé pour la plongée. Pourquoi un tel désastre ? Il n’y a rien pour recycler et trier les déchets car cela est trop cher. La seule alternative, les évacuer par bateau jusqu’à la capitale. Une solution coûteuse car le seul centre de tri est très éloigné mais rien n’est recyclé sur place, car il a y a trop peu de déchet par gisement. Tout doit être exporté. En 2020, les destinations principales de ces déchets sont la nouvelle Zélande, Malaisie et Corée du Sud

Au final, ces déchets font le tour du monde et résultat, le recyclage est 5 voire 10 fois plus cher qu’en hexagone, ce qui font basculer certaines communes dans l’illégalité. Ainsi, plusieurs municipalités tassent leurs déchets et malheureusement, le site arrive vite à saturation. En France, les Mairies doivent pourtant traiter leurs ordures, c’est une obligation légale.

Enfuir des déchets n’est pas la seule solution ni la meilleure, mais quand on impose à des communes de traiter les déchets et qu’elles n’ont pas les moyens financiers de les faire, cela devient vite problématique. L’Etat ne peut pas imposer un cadre juridique s’il ne donne pas les moyens d’y arriver. Cela n’est pas suffisant pour les associations écologistes car en Polynésie, 30 % des déchets finissent dans la nature… il y a donc urgence !

Bertrand Ancelly



Un message, un commentaire ?

Signaler un abus



Messages






  • Cela ne m"étonne pas, c’est pareil dans les autres DOM-TOM, Mayotte, est en train de tout saccager. Ce qui n’empèche pas les autorités de vouloir promouvoir ces destinations jusqu’à sur l’île de la Réunion. Comme si les touristes ne seraient pas informés ce qui est de moins en moins faux grâce aux net et aveugles, ignares. Cela pourrait faire rire mais en fait, pas vraiment. Encore une fois, on ne pense qu’au profit, au court terme sans se soucier des conséquences de tous ces ravages. Mais comment ne pas encore comprendre que les touristes rèvent de paradis avant de débarquer pour plonger, bronzer, découvrir une culture alors qu’ils vont déchanter en ayant en plus le sentiment de s’être fait gruger, en constatant la réalité ? Soyez sur qu’ils témoigneront, déçus ; photos, selfies à l’appui de tout cette saleté, souvenirs toxiques des tropiques, une honte, un beau "cadeau" pour les futures générations.... A quand une prise de conscience sérieuse, un changement de paradigme pour "là où c’était beau avant" ? Arthur qui tousse en vélo en attendant le train local siffler, entre Ste Rose et St Joseph.....

    Article
    Un message, un commentaire ?