Edito

Pour les mêmes faits qu’Ericka Bareigts, Marisol Touraine risque l’exclusion du PS pour « trahison »

J.B. / 24 mai 2017

JPEG - 13.7 ko

Voici un article de la radio France Bleu Touraine qui rend compte de la réaction de la Fédération PS de ce département quand elle a constaté que la ministre sortante fait campagne en effaçant le logo du PS de son matériel de propagande tout en se annonçant vouloir siéger dans la majorité présidentielle :

« Trahison, opportunisme, stratégie personnelle… Les couteaux sont sortis et visent Marisol Touraine. Les socialistes se disent écœurés et surtout trahis par sa conversion accélérée au macronisme et à la majorité présidentielle lors de ces législatives.

Mais c’est surtout son dispositif de campagne qui a mis le feu aux poudres. Entre une affiche électorale sans aucun logo du PS et une lettre de candidature avec en Une le nom d’Emmanuel Macron bien visible, c’en est trop pour les socialistes.

« Lorsqu’on est investi par des militants socialistes, que l’on doit sa place pour beaucoup aux militants socialistes, oui, c’est ressenti comme une trahison » Emilie Delcher, secrétaire fédérale du PS en Indre-et-Loire

Francis Gérard a donc choisi de lancer une procédure d’exclusion contre Marisol Touraine. La balle est désormais dans le camp de Solférino. Et ce n’est pas tout puisqu’une cinquantaine de militants et de membres du bureau fédéral viennent de lancer un appel aux électeurs de gauche de cette 3e circonscription. Ils les appellent à ne pas voter pour Marisol Touraine. Et à lui préférer les autres candidats « fidèles aux valeurs de gauche et de l’écologie » »

À La Réunion, Ericka Bareigts, une autre ministre sortante a effacé le logo du PS de son tract de campagne. Son tract ne mentionne pas non plus le mot « socialiste » et se conclut de la manière suivante : « la large victoire d’Emmanuel Macron nous offre la possibilité de poursuivre le redressement du pays ». Lors du débat télévisé de jeudi dernier, elle a affirmé qu’elle comptait siéger dans la majorité qui soutiendra Emmanuel Macron.

Marisol Touraine était une ministre d’une autre envergure qu’Ericka Bareigts. Cela ne lui a pas permis de bénéficier de l’impunité et une procédure d’exclusion du PS est lancée à son encontre pour les mêmes faits qu’Ericka Bareigts.

Tout le monde attend donc de la part de la Fédération socialiste de La Réunion la même attitude que celle de la Fédération socialiste d’Indre et Loire au nom du principe d’égalité réelle si cher au PS. Autrement dit : que la Fédération PS de La Réunion lance une procédure d’exclusion visant Ericka Bareigts et appelle à voter pour les autres candidats « fidèles aux valeurs de gauche et de l’écologie ».

J.B.