Edito

Pourquoi détruire l’emploi des Réunionnais ?

Julie Pontalba / 4 juin 2020

JPEG - 87.9 ko

Dans mon édito du 22 mai, j’ai fait l’éloge du masque réutilisable fabriqué sur place par rapport aux millions de masques jetables importés. En période de crise, les Réunionnais ont montré leur indépendance face aux produits finis provenant de l’extérieur. Ils ont démontré leur capacité à créer, et à créer beaucoup, pour peu qu’on leur fasse confiance. Le pli était pris !

A l’image de Saint Denis qui a décidé de produire 200 000 unités, d’autres villes ont lancé la fabrication de masques par des bénévoles. Des associations ont emboité le pas. Enfin, le Conseil départemental a annoncé la transformation d’un gymnase à Saint-Louis et la création d’autres ateliers dans l’île, pour produire 600 000 masques en 2 mois. L’opération mobiliserait 300 personnes, prises sur contrat volontaire, qui vont percevoir un complément de revenu en plus de leur RSA.

C’est un exemple de plus qui montre qu’une filière de confection et bonneterie est viable et bénéfique dans l’île. Les masques sont des produits d’appel mais les Réunionnais pourraient désormais prendre le créneau, occupé aujourd’hui par l’importation, des linges sanitaires, hygiène et prophylaxie, des hôpitaux, cantines, écoles…

On peut tout confectionner sur place et faire fonctionner l’économie locale. La main d’œuvre, le savoir-faire et la volonté populaire existent ; ne manque plus que la (bonne) volonté politique.
C’est la qu’il y a problème.

La Région a annoncé fièrement l’arrivée d’une machine capable de fabriquer 1 million de masques par semaine. Ainsi, cette seule machine remplacera allègrement 300 nouveaux employés. Quatre autres machines sont en cours d’acheminement. Autant dire que la volonté affichée par cette collectivité est plutôt de tuer l’emploi pour les Réunionnais au profit de 2ou 3 privilégiés qui ont senti le business. Que faut-il faire ? Détruire les machines ou voter contre un président de collectivité qui tourne le dos à l’emploi ?

Julie Pontalba