Edito

Pourquoi fermer l’avenue de la Commune de Paris au Port ?

J.B. / 18 novembre 2017

JPEG - 13.7 ko

Demain au Port, une partie de l’avenue de la Commune de Paris sera fermée de l’après-midi jusqu’en soirée. Cette décision du maire du Port vise à empêcher les rodeos motorisés. Ces rodéos sont une forme d’expression de la jeunesse, qui utilisent des motos pour réaliser des figures artistiques.

Hier sur Réunion Première, un participant à ce type de manifestation est intervenu. Il a demandé à être compris. Pour ces jeunes, le rodéo est un moyen de penser à autre chose pendant quelques heures. Ils ont décidé d’exprimer leur créativité au travers de ce moyen. C’est aussi un lieu d’échanges entre jeunes venus de plusieurs communes. Force est de constater que ce mode d’expression est une réponse des jeunes à une société qui les abandonne. Plus de la moitié des jeunes sont au chômage. Alors que seulement un quart des électeurs participent à toutes les élections, cette proportion est encore plus faible chez les jeunes. Ils ne croient pas que ce système puisse changer leur situation, ils construisent donc autre chose.

D’ailleurs, la fermeture de l’avenue de la Commune de Paris n’empêchera pas qu’un rodéo se tienne au Port. En conséquence, la décision du maire du Port ne pénalisera pas les jeunes. Or, si cette rue importante est fermée à la circulation, cela signifie qu’elle est interdite aux riverains et à leurs proches qui souhaitent leur rendre visite. Le dimanche est en effet un moment où de nombreux Réunionnais décident de sortir de chez eux pour aller pique-niquer ou voir de la famille. Si une famille prend sa voiture pour sortir, elle devra donc rentrer à pied chez elle et patienter jusqu’à l’ouverture de la route pour ramener son véhicule devant son domicile. L’autre possibilité consiste à attendre la nuit pour rentrer.

La fermeture de l’avenue de la Commune de Paris est le type même d’une décision qui ne règle aucun problème et qui au contraire en provoque car elle sanctionne une partie de la population du Port. Néanmoins, la décision de fermer l’avenue de la Commune de Paris a permis au maire du Port d’occuper l’espace médiatique en faisant parler de lui dans la presse. N’était-ce finalement pas le but recherché ?

J.B.