Témoignages - Journal fondé le 5 mai 1944
par le Dr Raymond Vergès

Accueil > Politique > Edito

Quand la Chine avance, Mike Pompéo tremble.

mercredi 9 décembre 2020, par Ary Yée Chong Tchi Kan


Dans un édito daté du 7 décembre 2020, j’écrivais « on ne bricole plus en Chine » car le pays détient quasiment la moitié des brevets déposés dans le monde en 2018. Les Etats Unis seulement le quart. Le même jour, 3 informations sont venues alimenter le progrès intellectuel chinois.


Selon Xinhua, le Premier ministre Li Keqiang a appelé à « stimuler la recherche fondamentale et l’innovation en matière d’application afin de faire de la Chine un pays d’innovateurs ». C’est peu dire.

En effet, dans Futura-sciences, la journaliste Nathalie Mayer titre : « la Chine a allumé son soleil artificiel ». Il s’agit de fusion nucléaire comme dans le soleil. Les responsables « y placent l’espoir de maîtriser enfin une source d’énergie propre ». « La Chine l’avait annoncé en 2019. Son réacteur à fusion nucléaire expérimental le plus performant serait opérationnel en 2020. Mission accomplie, il y a quelques jours avec la mise en service du tokamak HL-2M. A terme, sa chambre de confinement magnétique devrait générer une chaleur phénoménale de plus de 200 millions de degrés celsius. C’est dix fois la chaleur qui règne au cœur du soleil. »

Et comme une victoire peut en cacher une autre, on apprend que le nombre de trains de marchandises entre Xi’an et l’Europe a atteint 3400 sur les 11 premiers mois de l’année, soit une rotation de 10 trains par jour. De janvier à novembre, ils ont transporté un volume de 2,64 millions de tonnes de marchandises, soit 1,8 fois de plus par rapport à la même période l’année précédente. Et, avec l’embellie du coronavirus, il est prévu 3600 pour boucler la fin de l’année ! C’est un succès retentissant qui rappelle que le premier train lancé sur ce tronçon date seulement de 2013.

Pendant ce temps, on sombre dans le ridicule aux Etats Unis où le secrétaire d’Etat Mike Pompeo, qui n’a plus aucune légitimité populaire, vient de promulguer des sanctions à l’encontre des dirigeants du PC Chinois. C’est sûr qu’il ne va pas applaudir le retour de l’engin spatial chinois avec ses échantillons du sol lunaire. Il tremble quand la Chine avance.

Ary Yée Chong Tchi Kan



Un message, un commentaire ?

signaler contenu


Facebook Twitter Linkedin Google plus