Edito

Que retenir de la visite de Mélenchon et Le Pen chez Macron ?

J.B. / 8 février 2019

JPEG - 13.7 ko

Mercredi Jean Luc Mélenchon et Marine Le Pen ont répondu à l’invitation d’Emmanuel Macron, dans le contexte du Grand Débat.

Reçus séparément, le premier est resté plus d’une heure, le deuxième plus de 2 heures. A la sortie, en quelques minutes, ils ont résumé à la presse le contenu des échanges qu’ils ont eu avec le locataire des lieux, sans omettre l’ambiance de la rencontre. Que retenir de tout ça ?

La première remarque : ils sont devenus fréquentables. Les propos sur “le respect des institutions” sonnent faux quand on connaît la charge médiatique appelant “Macron démission” ! Ce faisant ils s’en sont remis à Macron. S’agit-il d’une erreur ? L’avenir jugera.

La deuxième remarque : les échanges ont eu lieu à huis-clos. Aucun interlocuteur n’ignorait les positions publiques de l’autre. Pourquoi les invités n’ont-ils pas réclamé la diffusion des échanges ? Apparemment, il n’y avait rien de secret. L’opinion reste sur sa faim.

La troisième remarque : ce traitement spécial met les indignés réunionnais mal à l’aise. Ils ont fustigé leurs frères et sœurs des colonies ayant répondu présents à la rencontre avec Macron. Mais là, au moins, tout était en direct. La transparence de la vie publique est une revendication essentielle des Gilets Jaunes.

Voici une illustration : la proposition de Maurice Gironcel d’élaborer un plan global et cohérent pour traiter de manière durable les problèmes de La Réunion a été vue et entendue. Tout était écrit. En 4 minutes, l’essentiel a été dit. Ce plan doit être fait par les Réunionnais pour les Réunionnais.

J.B.