Edito

Qui a inspiré ce texte ?

J.B. / 28 août 2019

JPEG - 13.7 ko

Alors que le Parti Communiste Réunionnais célèbre le 60e anniversaire de sa fondation, un texte est signé par des élus Réunionnais pour demander au Chef de l’Etat d’intervenir pour régler un problème local, en l’occurence les conséquences de la vente de Vindémia au groupe Hayot.

Comment autant de personnes n’ont-elles pas vu qu’elles allaient devenir la risée d’une opinion déjà sensible aux faiblesses de nos élus ? Comment autant de personnes se sont-elles laissées emprisonner dans la facilité intellectuelle que les solutions sont à Paris ? Comment autant de personnes ne disposent-elles d’aucune idée sur les solutions à proposer ? Quand les générations futures étudieront l’histoire de cette période, elles seront étonnées de constater les faiblesses de nos représentants.

Et, ce n’est pas un cas isolé. Le premier week end d’août, un conseil des ministres de la COI s’est réuni à Moroni pour réfléchir sur l’avenir de la COI. Il n’y avait aucun Réunionnais pour défendre les intérêts de La Réunion. Nous aurions pu élever une véhémente protestation. Il n’en fut rien. Nos élus ont abdiqué sur la défense des intérêts Réunionnais. Désormais, La Réunion a été rayée de la carte de la COI, remplacée par un fonctionnaire parisien.

Dans un cas comme dans l’autre, la question est : qui inspire ce genre d’orientation politique infantilisante ?

J.B.