Edito

Qui est Francis Sautron ?

Ary Yée Chong Tchi Kan / 11 février 2019

JPEG - 13.7 ko

Voici la réaction de Jean Victor Rajasoa à la suite de l’annonce dans Témoignages de la Conférence qui se tiendra mercredi 13 février à l’Université intitulée “sur les traces de Francis Sautron”.

"C’est une personne exceptionnelle, dans ses engagements pour la Liberté et la démocratie.
Madagascar - et en particulier Antsiranana (Diego Suarez) - se souviendra toujours de cette personnalité de grande qualité. C’est un symbole de l’amitié entre Réunionnais et Malagasy.
Que sa mémoire reste vivante dans nos cœurs et dans notre Histoire !”

Nous remercions notre lecteur pour ce message - magnifique - qui résume le dilemme dans lequel nous sommes plongés.
Grâce à la magie du Net et sa connaissance, il nous apprend que Francis Sautron est “un symbole de l’amitié entre Réunionnais et Malagasy”. C’est bien ce que nous pensons en réhabilitant sa mémoire. Il fut le premier maire de Diego-Suarez, aujourd’hui appelé Antsiranana. Nous avons choisi l’année du 60e anniversaire de sa dernière élection victorieuse (1959) pour évoquer son parcours et ouvrir la réflexion sur notre avenir commun. En d’autres termes, nous aurions pu continuer comme avant. En effet, nous sommes tellement obnubilés par le calendrier électoral et les informations importées que nous finissons par oublier notre propre existence, ce qui fait notre force et nos valeurs.

Francis Sautron nous convie à reconstruire ce que nous n’aurions jamais dû abandonner. Chargé de présenter un exposé à la Conférence d’après demain, j’avance la conclusion suivante : “En 1997, Francis Sautron a été fait Chevalier de l’Ordre national de la République Malgache. Nous aurions failli à notre responsabilité historique en gardant le silence sur son exemple d’engagement, de probité et d’altruisme”.
Retrouvons-nous à la Fac, ce mercredi, et à Diego-Suarez, en Mars pour que “sa mémoire reste vivante dans nos cœurs et dans notre Histoire”, comme l’écrit si bien Jean Victor Rajasoa.

Ary