Edito

Réouverture du théâtre national somalien : symbole de renaissance

Bertrand Ancelly / 17 septembre 2020

JPEG - 97.5 ko

Dix ans après avoir été détruit par un attentat, le théâtre national a rouvert ses portes sous la houlette du président somalien, comme un symbole de renaissance du pays, après plusieurs décennies de fermeture. Cela été une inauguration discrète mais festive à laquelle tenait le président somalien avant le 60e anniversaire de l’indépendance de son pays.

Le théâtre national de Mogadishio est de nouveau sur pied grâce à des dons privés d’hommes d’affaires et surtout au travail bénévole de fonctionnaires somaliens.

Ce bâtiment date de 1967, un cadeau de la Chine de Mao Zedong. En 1991, l’état somalien s’effondre entraînant sa fermeture. Il ne rouvrira pas pendant la vingtaine d’années de la guerre civile. En 2012, ce fut la renaissance, car les islamistes shebab furent chassés de la capitale. Cela a entraîné la reconstruction partielle du théâtre national, permettant de nouveau l’accueil du public. Deux semaines après sa réouverture, un attentat kamikaze crée des dommages à nouveau sur le bâtiment. Aujourd’hui, ils veulent tous croire que l’armée saura protéger ce lieu de culture si rare en Somalie.

Il aura fallu mille trajets en camion pour sortir tous les gravats qui s’étaient accumulés sur le site en prés de 20 ans. C’est une victoire de la culture sur la violence et sur la guerre car un peuple uni ne peut être vaincu.

Ancelly Bertrand