Témoignages - Journal fondé le 5 mai 1944
par le Dr Raymond Vergès

Accueil > Politique > Edito

Soignants anti-vaccin : faute professionnelle d’après le ministre

jeudi 18 mars 2021, par Bertrand Ancelly


Notre cher ministre de la Santé a adressé une lettre aux soignants pour clairement les accuser de leur manque de professionnalisme mais, en mettant la forme comme il sait très bien le faire. A ce jour, seulement un tiers des soignants ont franchi le pas. Il a voulu rappeler à ces derniers le faible taux de vaccination les concernant en Ehpad mais derrière tout ça se cachent des reproches bien plus importants.


Lorsque le ministre parle de faute professionnelle de la part des soignants, rappelons le que c’est lui qui a osé maintenir, il y a quelques semaines, des élections concernant les médecins alors que nous étions en pleine crise sanitaire ! Voila la définition précise d’une faute professionnelle monsieur le ministre.
Pour certains médecins il est indispensable de se faire vacciner mais la frilosité des soignants ne doit pas cacher le vrai problème à savoir la logistique, point majeur de cette vaccination. Certains pensent même que ça ne serait pas un vrai scandale de voir la vaccination obligatoire pour les soignants, mais ils oublient que le vrai scandale se trouve ailleurs. Ce n’est pas normal aujourd’hui de ne pas savoir combien de doses vont les être livrées par semaine ou par jour. Il est inacceptable de bloquer une après midi vaccination et se retrouver à la dernière minute à annuler par manque de doses. Voila le problème !

N’oublions pas que le ministre avait la responsabilité des soignants face à la Covid-19 et longtemps il ne l’a pas fait, notamment à travers le manque de masques. Les ARS leurs ont fait porter des sacs poubelles en guise de surblouses et surtout, pendant des semaines, nos soignants n’ont reçu aucune protection qui aurait permis à un grand nombre d’entre eux d’éviter la contamination.
Il est plus que temps de faire le ménage à la direction générale de la santé car cela fait un moment que ça dure. Il y a eu le problème des tests, des masques et maintenant la distribution des vaccins.

Bertrand Ancelly



Un message, un commentaire ?

signaler contenu


Facebook Twitter Linkedin Google plus