Edito

Trump agité devant Kim serein

J.B. / 1er mars 2019

JPEG - 13.7 ko

Il faut être nulles comme les agences de presses qui ont colporté les propos de Trump au Vietnam, pour ne pas remarquer qu’on ne fait pas un tel déplacement pour constater que rien n’a avancé. À minima, on aurait pu avoir le point de vue de Kim. Apparemment cela ne les intéresse pas.

Qui peut croire que derrière une rencontre de ce niveau, il n’y a pas des aspects stratégiques ? Lesquels ? Le seul fait qu’elle ait eu lieu 8 mois seulement après le sommet impensable de Singapour devrait faire réfléchir sur la manière dont Trump manipule le monde. Il n’y a jamais eu de relations à somme nulle.

Le plus important c’est qu’il annonce qu’il va tenir au courant le Président du Sud. En fait, il a besoin de son avis. Mais alors pourquoi n’est-il pas associé directement aux discussions ? Il s’agit quand même de la sécurité sur l’ensemble de la péninsule. Les États Unis sont très loin géographiquement.

En fait, Trump est isolé. L’option militaire est rejetée par les voisins, y compris par le Japon. Trump a sorti son pays du Traité du libre échange trans-pacifique pour lancer la guerre commerciale contre la Chine, le Japon et la Corée du Sud. Sur le plan interne il doit faire de colossales économies pour diminuer l’endettement du pays qui dépasse 21 000 milliards de dollars. Dans ces conditions, comment ne pas perdre la face devant le repli de près de 30 000 soldats stationnés en Corée du Sud ?

C’est sa préoccupation du moment. Ayant obtenu des gages de la part de Kim, il va vérifier avec le Président du Sud. Mais cela fait un bon moment que les choses sont pliées dans les discussions inter-coréennes, sous le regard avisé de la Chine. Ce qui rend caduque et inutile cette rencontre. Jamais, on a vu le Président du Nord, Kim, aussi décontracté, loin des agitations de Trump.

J.B.