Edito

Un Président impuissant… mais en campagne électorale

David Gauvin / 13 juillet 2021

Hier soir, le Président de la République a fait une allocution. Elle devait porter sur la situation sanitaire, mais il a largement élargi son intervention en présentant le programme de sa campagne de réélection. Nous espérons que le CSA décomptera le temps d’antenne au candidat Macron.

JPEG - 13.7 ko

Concernant la situation sanitaire à la Réunion, le taux de prévalence n’a jamais été aussi haut. Le virus et ses variants circulent largement. La solution miracle devrait être le retour du couvre feu. Mais, le couvre feu n’a jamais rien réglé. L’aéroport est toujours de plus en plus ouvert, et des questions légitimes se posent sur le respect de la quarantaine des nouveaux arrivants et sur les motifs impérieux largement détournés. Et pire, les campagnes publicitaires promettent des vacances au soleil à La Réunion. Nous connaissons parfaitement la résultante, une explosion des cas comme nous l’avons déjà connu plusieurs fois.

La stratégie vaccinale est mise à mal par le peu de confiance que nous portons aux responsables politiques. Les messages ne sont pas clairs. Mais certaines choses le sont. La Covid est une maladie dangereuse, qui peut être mortelle pour nos concitoyens les plus fragiles. La vaccination a toujours été la réponse aux maladies contagieuse. Surtout que nous ne connaissons pas de traitement curatif pour cette maladie. Néanmoins, comment peut on avoir confiance quand on s’aperçoit qu’un soignant sur deux n’est toujours pas vacciné. N’a t on pas connu des épisode de contamination en dyalise ou en EHPAD par des soignants atteints et non vacciné. Notre système de santé est vraiment malade, quand un soignant sur deux ne fait plus confiance à la recherche médicale.

Alors nous sommes aussi devenu tous des spécialistes en biologie. On juge de la pertinence du vaccin à l’aune de donnée pseudo scientifique et de fake news. On parle d’un vaccin mais il y en a de multiple, rien qu’a Cuba il y en a 3. Et nous ne pouvons que nous féliciter que les avancées scientifiques et technologiques permettent de diminuer le temps entre la découverte d’un virus et son vaccin. Nous escomptons que ces nouvelles technologies médicales soient mis en oeuvre pour le SRAS ou l’EBOLA. Il sera toujours plus agréable d’attendre son tour chez le médecin, ou le pharmacien, ou dans un centre de vaccination, pour bénéficier d’un vaccin gratuit ; plutôt que d’assister aux obsèques de quelqu’un qui a refusé de se faire vacciner par conviction religieuse, alors que la vaccin Covid l’aurait sauvé, ou encore d’accompagner une maman malade qui s’enferme dans sa chambre pour que ses enfants testé négatif ne contracte pas la maladie. Ces situations ne sont pas des fantasmes mais des réalités quotidiennes. Fièvres fortes, douleurs articulaires, perte de gout, ce ne sont la que quelques symptômes de cette maladie. En tout état de cause, pour soi même et surtout pour nos proches , il est devenu nécessaire de se faire vacciner.

Mais profitant de la tribune, le Président a déroulé son programme ultra libéral puisé directement au G20. Pass Saniataire obligatoire pour le contrôle des masses. Réforme des retraites pour allonger la durée des cotisation, baisser le niveau des pensions et mettre en place une retraite par capitalisation. Réforme de l’assurance chômage pour contrôler les chômeurs et baisser leur allocation. Réforme de la dépendance, pour introduire de plus en plus de financement par capitalisation. Mais toujours rien, sur la justice fiscale, la justice social ou la gestion de la dette écologique. En 2017, il n’était ni de droite ni de gauche. En 2021, il a enfin découvert ce qu’il était vraiment : le champion d’une droite libérale et mondialiste. C’est certainement pour cela, qu’il est incapable de résorber l’épidémie.

« La colère est nécessaire ; on ne triomphe de rien sans elle, si elle ne remplit l’âme, si elle n’échauffe le coeur ; elle doit donc nous servir, non comme chef, mais comme soldat. » ARISTOTE

Nou artrouv’

David Gauvin



Un message, un commentaire ?

Signaler un abus



Messages






  • On a des élus qu’on mérite .

    Il faut qu’il sorte de sa coquille car il donne parfois l’impression d’évoluer sur une planète différente. Il semble vivre dans un livre d’histoire avec de belles images quand les Français sont en plein Houellebecq ! Il est ce président que les Français ne comprennent plus .

    N’ existe et n’est président de la République que parce qu’il y a eu l’affaire Fillon.

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • Il ne faut pas rêver monsieur le président .La pandémie de COVID qui est à mon avis un acte de guerre mondiale de ceux qui ne sont pas satisfaits de notre monde actuel (devinez qui ), ne sera pas vaincue par la vaccination mais par une réforme mondiale de la société internationale et par l’institution d’un certains nombres de règles applicables à toute la planète notamment quant au temps de travail , à la valeur du travail ,aux conditions de sécurité du travail , à l’interdiction de travail des enfants , au droits de douane , aux conditions de ce circulation des personnes et des biens d’un pays à l’autre, aux conditions de financement bancaire .... .Vous pourrez peut être faire vacciner tout le monde si les français se laissent faire ( ce qui m’étonnerait ) mais vous ne pourrez pas empêcher les virus venant d’ailleurs d’entrer dans le pays .La Pandémie ne devrait pas obliger l’humanité à s’enfermer . Il existe certainement une possibilité de l’enrayer mais elle nécessite peut être un début de gouvernement mondial .

    Quant à l’augmentation du temps de travail parce que la durée de vie augmente , elle est peut être justifiée , mais à condition de pouvoir donner du travail à tout le monde mais aussi du temps libre à tout le monde pendant toute la durée de la vie professionnelle .Pourquoi ne pas nous proposer la semaine de travail à 4 jours de 8h soit 32 h par semaine et en même temps la possibilité pour ceux qui le souhaitent de ne travailler que deux jours par semaines ou seulement 4 heures par jour suivant leur situation personnelle ou leur âge , mais également la possibilité , de prendre un congé de longue durée de 6 mois ou d’une année au moins une fois tous les 8 ou 10 ans . Une telle démarche permettrait de satisfaire tout le monde, patrons comme salariés et de régler définitivement le problème du chômage .

    Si tout le monde peut travailler tout en ayant la possibilité de profiter de la vie comme il le souhaite , chacun choisira ce qui lui conviendra le mieux lorsqu’il atteindra un certain âge par exemple à 50 ans ,mais sans pouvoir toucher de retraite avant d’avoir atteint l’âge requis pour pouvoir partir à la retraite ,âge qui pourra évoluer en fonction de l’évolution de l’espérance moyenne de vie et bien entendu des difficultés spécifiques à certaines activités professionnelles .

    Vous n’aurez pas de problème pour prolonger la durée du travail , si vous laissez à tout le monde le droit de partir à la retraite ou de continuer de travailler lorsqu’ils ont cumulé un nombre minimum de points de retraite qui seraient obtenus en fonction des activités exercées exercées pendant toute la durée de la vie professionnelle , en incluant le temps des études supérieures et le temps des services militaires comme temps de travail donnant droit à la retraite .

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • Pour compléter mon intervention , je préciserai que la réforme des retraites passe aussi par une réforme du financement des retraites .
    Monsieur Macron a raison de nous dire que les pensions minimales des retraités devraient toujours être supérieures au seuil de pauvreté qui est reconnu par notre pays , soit actuellement environ 1000 euros par mois . Mais cette ambition restera toujours un rêve tant que les fonds de retraites ne seront alimentés que par des cotisations salariales et patronales .Il ne pourra pas indéfiniment augmenter le temps de travail et les cotisations de retraites sans prendre le risque d’une révolution générale .

    Il faut bien admettre qu’il y a beaucoup de gens en France qui gagnent beaucoup d’argent grâce à des plus values réalisées par la vente de bien immobiliers ou par la ventes de valeurs mobilières , titres et actions cotées en bourse ou pas , gains à la loterie ou au courses de chevaux , gains à des jeux comme le millionnaire ou autres . Pourquoi ces revenus qui ne sont pas forcément des revenus du travail mais plutôt des revenus de la spéculation ne participeraient pas eux aussi au financement des retraites ?

    Si nous modifions le temps obligatoire du travail pour permettre à tout le monde, soit de travailler le plus longtemps possible pour partir à la retraite le plus tard possible avec une pension maximale ,soit de partir à la retraite le plus tôt possible avec une pension minimale en fonction de leurs besoins et de leurs contraintes personnelles , il est probable qu’il soit nécessaire de trouver rapidement d’autres sources de financement pour les caisses de retraites , et dans ce cas la solution pourrait être de prélever un peu d’argent sur chaque transaction concernant la propriété individuelle quelle quelle soit , qu’il s’agisse de vente de biens immobiliers ou de valeurs mobilières, d’actions des sociétés qu’elles soient cotées en bourses ou pas , et même sur les droits de mutations lors de la transmission successorale du patrimoine , et sur chaque gain obtenu aux jeux (casino , loteries , courses etcet ...) sur les placements bancaires ou en assurance ....
    Les taux de ces prélèvements seraient fixés par nos parlementaires et pourraient varier à la baisse ou à la hausse selon l’évolution du taux de croissance économique national mais aussi mondial puisque notre activité économique dépend aussi de ce qui se passe dans le monde .

    Article
    Un message, un commentaire ?