Edito

Une question de volonté politique

J.B. / 20 mai 2019

JPEG - 13.7 ko

Voici un article de Chine Nouvelle datant du 19 mai et qui montre l’effort que les Communistes Chinois accordent à l’éradication de la pauvreté.

« La Chine alloue plus de fonds à la réduction de la pauvreté

Le budget central de la Chine a alloué 35,12 milliards de yuans (environ 5,1 milliards de dollars) de fonds supplémentaires à la réduction de la pauvreté, selon le ministère des Finances.
Le montant alloué par le gouvernement central a ainsi augmenté à 126,1 milliards de yuans cette année, atteignant l’objectif d’allocation, a déclaré le ministère.
Ce chiffre représente une croissance de 18,85% par rapport à 2018 et une hausse annuelle de 20 milliards de yuan pour la quatrième année consécutive.
Le fonds de réduction de la pauvreté doit principalement servir à fournir des aides aux régions souffrant d’une pauvreté extrême et à soutenir le travail de lutte contre la pauvreté dans les bases révolutionnaires, a précisé le ministère.
La Chine s’est engagée à éradiquer la pauvreté absolue d’ici 2020. Alors que l’échéance approche, le pays se concentre sur les plus démunis, qui vivent principalement dans les régions montagneuses reculées, caractérisées par un environnement naturel défavorable et des infrastructures médiocres, ou qui ont des besoins spécifiques.
Le budget central du pays a également versé des fonds pour soutenir les secteurs tels que l’éducation, les soins de santé et la sécurité sociale, en accordant la priorité aux zones frappées par la pauvreté. »

La Réunion compte 43% de la population vivant sous le seuil de pauvreté, 180 000 chômeurs et 25 000 demandeurs de logements. Une des solutions se trouvent dans le traitement des 3 problèmes en même temps. Mais où est le centre de décision ? Sans volonté politique point de décision. Et le problème reste entier.

J.B.