Edito

Usa-Chine  : ou est l’Europe ?

J.B. / 18 février 2019

JPEG - 13.7 ko

Le round de négociations commerciales et économiques entre les délégations USA et Chine est terminé. Un prochain rendez vous a été fixé aux États Unis cette semaine même. Comment interpréter cette accélération ?

Cela veut dire que les discussions sont difficiles mais l’espoir n’est pas perdu d’arriver à un accord avant le 1er mars. Il reste très peu de temps. La rencontre accordée aux 2 chefs de la délégation américaine par le président Xi Jinping, vendredi dernier, a été l’occasion de mesurer l’état d’avancement.

Le président chinois rappelle que d’importants progrès ont été réalisés pour la phase actuelle et il leur demande de se référer à l’esprit consensuel qui s’est dégagé lors de la rencontre au sommet avec Trump, le premier décembre, en Argentine, au G20. Il leur a dit : « J’ai réitéré à plusieurs occasions que la Chine et les Etats-Unis ne pouvaient être séparés. Une situation gagnant-gagnant ne peut émerger qu’à travers la coopération, et la confrontation conduira certainement à un scénario perdant-perdant ».

Cette remarque sonne comme une mise au point. Elle prend à témoin le monde entier. A qui est-elle destinée ? Obligatoirement à la hiérarchie américaine qui recevra le compte rendu des négociateurs. Il est clair que l’avenir se joue en ce moment. Un succès va ouvrir de nouvelles perspectives, un échec conduira à l’escalade et à la guerre militaire. Les 2 grandes puissances sont en train de rédiger de nouveaux standards, sous la pression de Trump qui récuse tous les accords globaux. En titrant le précédent éditorial « le monde retient son souffle », votre journal vous invite à suivre en priorité cette actualité. Le risque est grand que l’Europe fasse les frais de ces arrangements.

J.B.