Edito

Vaccin russe Spoutnik-V anti-COVID-19 plus efficace que le « Vaccin Pfizer » : qu’attend la Bourse pour s’enflammer à nouveau ?

Manuel Marchal / 14 novembre 2020

JPEG - 69.6 ko

Voici un extrait d’un article paru sur le site « 20 Minutes » annonçant une importante avancée dans la lutte contre le coronavirus :

« Le créateur d’un vaccin russe contre le Covid-19 a assuré mercredi que celui-ci était efficace à 92 %, quelques jours après l’annonce du développement par l’américain Pfizer et l’allemand BioNTech d’un produit d’une efficacité à 90 %.
Comme ses concurrents, c’est dans un communiqué que le Fonds souverain russe (RDIF) et l’institut de recherche Gamaleïa ont vanté l’efficacité du vaccin Spoutnik-V, actuellement en phase 3 d’essais cliniques randomisés en double aveugle - une démarche expérimentale utilisée dans plusieurs disciplines - auprès de 40.000 volontaires.
« L’analyse statistique de 20 cas confirmés de nouveau coronavirus, cas répartis entre personnes vaccinées et celles ayant reçu le placebo, indique un taux d’efficacité de 92 % pour le vaccin Spoutnik-V après une second dose », selon ce document.
Alors que la Russie s’est montrée jusqu’ici avare concernant la documentation scientifique de ce vaccin vanté par le président Vladimir Poutine, les créateurs du Spoutnik-V ont assuré mercredi que la recherche sera publiée sous peu « dans une des principales revues médicales au monde et évaluée par des pairs ». Le RDIF a aussi assuré qu’il fournirait toutes les données nécessaires aux régulateurs nationaux des pays désireux d’acquérir le Spoutnik-V. »

Comme le rappelle cet article, un autre prototype de remède, le « Vaccin Pfizer », avait été annoncé quelques jours plus tôt, affirmant une efficacité à 90 %. Cette annonce avait suscité une augmentation des indices boursiers et de grands espoirs dans une certaine presse. Manifestement, l’annonce relative au vaccin russe n’a pas provoqué la même réaction. Pourtant, son efficacité annoncée est supérieure de 2 points au « Vaccin Pfizer », ce qui à l’échelle d’un pays représente des milliers de vies sauvées en plus.

Cette différence s’explique. Les capitalistes occidentaux n’ont aucun profit à tirer d’un médicament qui sera produit en Russie, quand bien même il serait plus efficace qu’un autre remède issu de l’industrie pharmaceutique occidentale. Pour le « Vaccin Pfizer », les Occidentaux peuvent fixer le prix et donc s’octoyer des profits qui vont directement dans la poche des actionnaires en cas de campagne de vaccination obligatoire avec ce produit de la recherche occidentale. Ce n’est pas possible pour le « Spoutnik-V »

M.M.