Journal fondé le 5 mai 1944
par le Dr Raymond Vergès

Cliquez et soutenez la candidature des Chagossiens au Prix Nobel de la Paix

Accueil > Politique

Fabien Roussel dénonce les propos d’Emnnauel Macron sur la "décivilisation"

"Parler de décivilisation, ça permet de ne pas nommer le problème et donc de ne pas le régler"

samedi 27 mai 2023


Le secrétaire national du PCF regrette que le président de la République, Emmanuel Macron, ait évoqué ce terme en faisant un lien entre le décès de l’infirmière poignardée au CHU de Reims et différents actes de violence survenus récemment.


"Parler de décivilisation, ça permet de ne pas nommer le problème et donc de ne pas le régler", a estimé, le 25 mai, sur franceinfo, le secrétaire national du PCF Fabien Roussel.

Emmanuel Macron a ainsi fait le lien avec l’infirmière du CHU de Reims tuée le22 mai par un homme souffrant de troubles psychiatriques et toutes les violences visant forces de l’ordre, professionnels de santé et élus.

"Parler de décivilisation en mettant pêle-mêle ce drame atroce d’une infirmière tuée par quelqu’un atteint de troubles psychiatriques graves, ces policiers tués sur la route ou la violence à l’encontre du maire de Saint-Brevin, c’est un peu facile", a dénoncé Fabien Roussel.

Ce dénonce a également dénoncé par exemple le fait que "les problèmes de psychiatrie en France ne sont pas nouveau, c’est un problème de services publics abandonnés". "Le président est au pouvoir depuis six ans, qu’a-t-il fait pour la psychiatrie ?".

"Il y a encore quelques semaines, les soignants spécialisés dans la psychiatrie manifestaient pour demander plus de moyens", a souligné ce dernier. "Combien de drames faut-il encore pour qu’il y a ait un plan véritable pour soutenir la psychiatrie et l’hôpital public ?".

Un « processus de décivilisation » pour évoquer les violences dans la société.

Après avoir utilisé l’expression « travail de civilisation » en novembre 2022, lors du Congrès de l’Association des maires de France, Emmanuel Macron a évoqué le mot « décivilisation », souvent utilisé par la droite, voire l’extrême-droite.

Ce terme a été de nombreuses fois utilisé ces derniers mois par le chef de file des sénateurs Les Républicains, Bruno Retailleau : « La France est en train de s’ensauvager avec un phénomène de décivilisation », a déploré ce dernier en septembre 2022 à propos des faits de violences à Nantes. Il l’a réutilisé suite aux manifestations du 1er mai : « Combien de temps, combien de victimes nous faudra-t-il encore compter pour mettre un terme à ce spectacle de décivilisation ? »

Chez Les Insoumis, les élus rappellent que ce mot avait été choisi en 2011 par Renaud Camus, figure de l’extrême-droite identitaire et théoricien du « grand remplacement », dans l’un de ses livres. Dans parler des travaux du sociologue allemand, Norbert Elias, qui a beaucoup travaillé sur le « processus de civilisation », élaborée à la veille de la Seconde Guerre mondiale.

La construction du mot « décivilisation » : le préfixe « dé- » comme « désaccord ». Et « civilisation », qui signifie un « processus historique de progrès matériel, social et culturel, ainsi que le résultat de ce processus ». La « civilisation » est ce qui rend les individus « plus aptes à la vie en société » et donc à une société qui progresse. De fait, la « décivilisation » serait son opposé.


Un message, un commentaire ?

signaler contenu


Facebook Twitter Linkedin Google plus