Journal fondé le 5 mai 1944
par le Dr Raymond Vergès

Cliquez et soutenez la candidature des Chagossiens au Prix Nobel de la Paix

Accueil > Politique

Le PCF maintient sa liste aux Européennes 2024

Et maintient son appel à envahir les préfectures pour dénoncer l’inflation

samedi 16 septembre 2023


Ouvert le 15 septembre, la Fête de l’Huma est le grand rendez-vous de la gauche. Organisée par le journal L’Humanité, la fête bat son plein sur la base militaire du Plessis-Pâté, dans l’Essonne.


A cette occasion, des militants ont interpellé le secrétaire national du PCF sur son choix de présenter un candidat aux élections européennes. Certains veulent une union des gauches aux européennes, ce que refuse le député du Nord.

Une jeune écologiste l’a d’illeurs interpellé selon franceinfo lors d’un déjeuner presse : "Notre génération, on n’en a rien à faire de vos histoires identitaires de ’sur telle ou telle proposition, on n’est pas d’accord’ alors qu’en face, on a un risque de l’extrême droite qui est aussi forte. Et l’histoire, elle vous jugera les communistes, si en 2027 on a Marine Le Pen qui est présidente."

Fabien Roussel répond : "C’est d’abord autour des idées que l’on doit se rassembler. Or, nous n’avons pas les mêmes, je le regrette. Nous n’avons pas les mêmes priorités pour la France."

Fabien Roussel appelle à "envahir" les préfectures, les grandes surfaces et les stations-essence

A la suite de cet échange, le secrétaire national du PCF a réitéré son appel à s’insurger contre la hausse des prix : "Je suis comme les Français, j’entends ce qu’ils me disent. Et je veux que le gouvernement entende ce qu’il se passe dans le pays. Il y a une cocotte qui bout et ça va péter. Vous agissez ou c’est nous qui agissons, et c’est ça que j’ai voulu dire. Je comprends bien que ça les émeuve parce qu’ils ont peur."

Lors d’une interview sur franceinfo, le 11 septembre, Fabien Roussel a déclaré que "c’est comme de la légitime défense". Il a alors appelé à "envahir" les stations-essence, les grandes surfaces et les préfectures pour dénoncer l’inflation. "Vous croyez qu’on va se laisser plumer encore combien de temps ?", interroge le secrétaire national du Parti communiste.

"On se fait attaquer, racketter, voler et on ne devrait rien dire", a poursuivi le secrétaire national du PCF face à la hausse des prix de l’alimentation, de l’énergie et des carburants. Il a appelé le gouvernement à des "mesures concrètes" pour "bloquer les prix" et "rendre du pouvoir d’achat aux Français".

"Si, tout cela n’est pas fait dans les semaines qui viennent, oui, nous appelons à envahir les stations-essence, les grandes surfaces, les préfectures, parce que l’Etat est responsable", a-t-il menacé. "Je ne supporte plus un président de la République qui dit l’Etat ne peut pas tout, l’Etat est impuissant, l’Etat ne peut pas faire", a-t-il poursuivi.

"Quand j’appelle à la mobilisation, c’est parce que je sens qu’il y a une exaspération forte chez nos concitoyens et qu’il peut y avoir demain des irruptions de la faim", avance-t-il. "Je souhaite que l’Etat bouge, je préfère qu’un parti politique, des organisations syndicales, des associations organisent cette colère et l’expriment en direction des représentants de l’État que sont les préfets, mais aussi les ministres, le président de la République pour demander à ce que ça bouge plutôt que de ne rien faire", a-t-il expliqué.


Un message, un commentaire ?

signaler contenu

Messages

  • A noter que M.Mélenchon a critiqué les propos de M.Roussel que mentionne l’article.
    Pense t’il qu’il y a que lui qui peux appeler à manifester ?


Facebook Twitter Linkedin Google plus