Santé

396 cas de dengue à La Réunion en une semaine

L’épidémie prend de l’ampleur dans l’ouest et le sud

Témoignages.re / 18 avril 2018

Dans un communiqué diffusé hier, la Préfecture alerte sur la propagation toujours plus rapide de la dengue. Au total, 1388 cas ont été confirmés depuis le début de l’année, dont le quart dans la semaine du 9 au 15 avril.

JPEG - 44.8 ko

L’épidémie de dengue qui sévit actuellement à La Réunion, s’intensifie dans l’ouest et le sud essentiellement. Au cours de la semaine dernière, 396 cas de dengue ont été signalés par les laboratoires de ville et hospitaliers, soit un total de 1388 cas confirmés à La Réunion en 2018. Les actions de lutte anti-vectorielle se renforcent dans les zones touchées et les actions de sensibilisation se multiplient pour impliquer la population dans la lutte contre les moustiques. Pour limiter l’ampleur de l’épidémie sur le territoire, la mobilisation de l’ensemble des acteurs est impérative et il est essentiel que chacun veille à l’élimination des gîtes larvaires.

Après une circulation inhabituelle à bas bruit du virus de la dengue en 2017, y compris durant l’hiver austral, le nombre de cas de dengue est en augmentation depuis le début de l’année 2018. Au cours de la semaine dernière (du 9 au 15 avril), 396 cas de dengue ont été confirmés, portant à 1388 le nombre total de cas autochtones signalés en 2018. Les cas signalés résident principalement :

• Dans l’ouest
à Saint-Paul : Gare routière et Etang (83 cas), Bois de Nèfles et La Plaine (67 cas), Saint Gilles-les-Bains (40 cas), Saint-Gilles-les-Hauts (8 cas), La Saline (7 cas), Le Port (31 cas), La Possession (26 cas), Saint-Leu (31 cas).

• Dans le sud
à Saint-Pierre, (18 cas) et Ravine des Cabris (23 cas)

• Dans le nord
à Sainte-Clotilde (1 cas) dans la zone de circulation virale connue

Des cas isolés ont également été mis en évidence dans d’autres communes de l’île : Saint-Denis (2 cas), Saint-Paul (Le Guillaume 2 cas), Les Avirons (4 cas), l’Etang Salé (1 cas), Saint-Louis (La Rivière) 2 cas, Saint-Louis (6 cas), Saint-Joseph (3 cas), Saint-Philippe (1 cas), Saint-André (1 cas). Les enquêtes en cours permettront d’identifier leur lieu de contamination.

Au total depuis le début de l’année 2017, on dénombre 1482 cas autochtones de dengue, dont 49 ont été hospitalisés.



Un message, un commentaire ?



Messages






  • L’épidémie de dengue chez nous, mais aussi la prolifération de rats vecteurs de la leptospirose sont au centre de l’actualité depuis plusieurs semaines , sinon plusieurs mois.Pourtant , mise à part une communication de la Préfecture ou de l’ARS, pas grand chose n’est faite pour enrayer véritablement ces deux phénomènes qui menacent sérieusement notre population.Nos élus et dirigeants de Collectivités sont aux abonnés absents, et ne semblent pas s’inquiéter .Pour preuve , l’état d’abandon total dans lequel se trouve l’Ile depuis l’année dernière.Un situation justement qui favorise la prolifération des moustiques et des rats.

    Article
    Un message, un commentaire ?