Santé

Aéroport ouvert et confinement : les Réunionnais encore culpabilisés et vulnérables à l’arrivée de nouveaux variants

Alors qu’un avion est un lieu clos densément peuplé où le port du masque n’est pas possible en continu

Manuel Marchal / 31 juillet 2021

Le principal objectif du confinement est d’empêcher les repas de famille du week-end suspectés d’être la principale source de propagation du coronavirus à La Réunion. Mais pendant ce temps, l’aéroport reste ouvert et aucun contrôle n’est prévu pour les personnes vaccinées qui peuvent pourtant être contagieuses comme le souligne la décision de nos voisins à Maurice d’imposer une quarantaine de 14 jours pour tous. Rendus encore responsables de la faillite de la stratégie imposée par Paris, les Réunionnais sont en plus vulnérables à l’arrivée de nouveaux variants au moment où l’aéroport connaît un de ses deux pics de trafic annuel avec 30 vols par semaine venant de France.

JPEG - 59.6 ko

La limite du confinement réduite à 5 kilomètres le week-end au lieu de 10 kilomètres la semaine vise essentiellement à rendre impossible la plupart des réunions de famille regroupant des parents originaires de communes différentes. Cela signifie donc que pour les inspirateurs d’une telle décision, ce sont ces moments de retrouvailles hebdomadaires qui sont la principale cause de transmission du coronavirus.
C’est la thèse privilégiée par l’ARS pour expliquer comment le virus a commencé à circuler de manière autochtone à partir d’août 2020 à La Réunion, date de découverte des premiers « clusters ». Autrement dit, si le coronavirus était à La Réunion, c’était parce que les Réunionnais ne suivaient pas les recommandations des autorités, mais surtout pas parce que la COVID-19 était importée par les passagers venant de France. Selon l’ARS, ces passagers ne pouvaient pas être porteurs du virus, compte tenu des précautions prises. La découverte à La Réunion de plusieurs variants existant sous une même forme ailleurs dans le monde a totalement démenti cette thèse.

Un seul cas importé peut déclencher une nouvelle épidémie

Manifestement, le confinement en place à partir de demain laisse les Réunionnais toujours vulnérables à l’importation de nouvelles épidémies, compte tenu du fait que des passagers peuvent entrer sans contrôle à La Réunion si elles sont vaccinées. Aucune étude scientifique ne peut conclure à l’efficacité et à la sécurité totale des vaccins qui sont inoculés aux passagers arrivant à La Réunion. Et il suffit d’un seul cas pour déclencher une épidémie.
En effet, la fermeture de l’aéroport n’est pas prévue puisque parmi les motifs de dérogation au confinement figurent « transferts ou transits vers les aéroports dans le cadre de déplacements de longue distance ». Ceci est d’autant plus étonnant que parmi les mesures exceptionnelles de ce confinement, il est écrit en toutes lettres : « fermeture des établissements recevant du public en milieu clos pour lesquels le port du masque en continu n’est pas possible ».

Plus de restauration pour les passagers dans les avions arrivant à La Réunion ?

Chacun sait qu’un vol entre la France et La Réunion dure plus de 10 heures et que deux repas y sont servis. Les conditions sont donc les mêmes que dans un restaurant à la différence près qu’un avion de ligne desservant La Réunion peut accueillir plusieurs centaines de personnes dans un espace confiné. Mais ces restaurants volants ne seront pas fermés. Il est donc difficile de croire que les passagers seront privés de repas et astreints à porter un masque pendant plus de 10 heures...
Si la mise de La Réunion en confinement va sans doute amener quelques milliers de touristes à renconcer à leur projet de venir, ceci ne remet pas en cause l’offre considérable de sièges offertes par les compagnies aériennes desservant La Réunion, avec un programme vacances de 30 vols par semaine.
Autant dire que sans tests et mises en quarantaine obligatoire à l’arrivée de tous les passagers y compris les vaccinées à l’arrivée comme chez nos voisins à Maurice, le confinement n’empêchera pas La Réunion d’être concernée par l’arrivée de nouveaux variants, ce qui constitue une grande inconnue étant donné le peu de recul existant sur cette maladie.

M.M.



Un message, un commentaire ?

Signaler un abus



Messages






  • Désolé .Mais à mon sens le véritable problème qui se pose à présent n’est certainement pas celui de l ’aéroport ouvert . Par ailleurs , écrire que le principal objectif du confinement est d’empêcher les repas de famille ....me semble un peu réducteur .
    Reconnaissons que si nous en sommes là aujourd’hui , c’est bien la faute à ces abrutis , anti-masques , anti- vaccins , anti-Macron , anti ceci , anti-cela ...et qui mettent en danger la population de la Réunion et son économie . Il en va de même pour celles et ceux qui d’une manière avouée ou implicite contribuent au pourrissement de la situation . Une attitude criminelle.

    Article
    Un message, un commentaire ?