Témoignages - Journal fondé le 5 mai 1944
par le Dr Raymond Vergès

Cliquez et soutenez la candidature des Chagossiens au Prix Nobel de la Paix

Accueil > Politique > Santé

Journée mondiale de l’autisme à Saint-Denis

Environ 10 000 personnes vivent avec un trouble du spectre de l’autisme à la Réunion

mercredi 3 avril 2024


Un communiqué de la Mairie de Saint-Denis annonce les initiatives prises par la commune dans le cadre de la Journée mondiale de l’autisme qui avait lieu hier.


Nous devons redoubler d’efforts pour garantir que chaque personne touchée par le trouble du spectre de l’autisme (TSA) ait accès aux services et aux opportunités dont elle a besoin pour réaliser son plein potentiel.
Environ 10 000 personnes vivent avec un trouble du spectre de l’autisme à la Réunion.
Nous devons reconnaître les sentiments de solitude et d’épuisement qui pèsent sur les familles touchées par l’autisme. Les parents jouent souvent de multiples rôles, en tant qu’éducateurs, soignants, accompagnateurs et administrateurs, ce qui peut être épuisant et accablant.
La scolarisation des enfants autistes reste aussi un défi majeur.

La Maire de Saint-Denis a exprimé sa consternation face à cette situation alarmante. Trop souvent, ces enfants sont renvoyés chez eux faute d’accompagnement adéquat, laissant les parents seuls face à d’énormes difficultés. L’inclusion à l’école est un droit fondamental pour tous les enfants, et il est impératif que les enfants autistes bénéficient d’un environnement éducatif adapté à leurs besoins.
Cette réalité est une source de souffrance généralisée, touchant non seulement les enfants en situation de handicap, mais aussi les enseignants, le personnel éducatif mais surtout leurs familles.
Cette lutte incessante épuise les ressources physiques, émotionnelles et financières des familles déjà confrontées à des défis extraordinaires.

C’est dans une volonté d’alerter et de créer une concertation collective que la Maire de Saint-Denis a rencontré la MDPH cette semaine. Un travail commun se poursuivra dans les prochaines semaines, avec une rencontre plus large qui devra intégrer l’Education nationale et l’ARS.
Il est temps en effet de remettre l’humain au cœur des processus. Les familles méritent un soutien efficace, des délais raisonnables et des solutions concrètes pour assurer la pleine inclusion et le bien-être des enfants en situation de handicap dans le système éducatif.
En cette Journée Mondiale de l’Autisme, nous réaffirmons notre engagement à combattre la technocratie et à promouvoir une approche plus empathique et centrée sur les besoins réels des enfants en situation de handicap et de leurs familles.


Un message, un commentaire ?

signaler contenu


Facebook Twitter Linkedin Google plus