Lutte contre les maladies émergentes

Santé : Lancement du premier Master en épidémiologie de terrain dans la COI

6 juillet

La formation en épidémiologie de terrain franchit un nouveau cap avec le premier Master en épidémiologie de terrain (FETP) One Health de la région. Cette initiative, portée par le réseau SEGA-One Health de la Commission de l’océan Indien (COI), a été inaugurée le 5 juillet en présence du Secrétaire général de la COI, de la directrice de de l’Agence française de développement (AFD), de l’Ambassadeur de l’Union européenne (UE) et de la directrice du Mauritius Institute of Health (MIH). 18 professionnels de santé de la région sélectionnés pour ce Master FETP

L’épidémiologie de terrain, cruciale pour identifier, surveiller et contrôler les menaces sanitaires émergentes, se renforce en Indianocéanie avec le lancement de ce master. Pilotée par le Centre de contrôle et de prévention des maladies-One Health de l’océan Indien (CDC-OH-IO), dans le cadre du réseau SEGA-One Health, ce master bénéficie d’un portage académique et d’une diplomation par le Mauritius Institute of Health (MIH).
Soutenu par l’Agence française de développement (AFD) et l’Union européenne (UE), le Réseau SEGA-One Health de la COI a déjà certifié 205 épidémiologistes de terrain dans la région à travers des formations courtes de 13 semaines (FETP-Frontline). Les épidémiologistes de terrain certifiés FETP-Frontline avaient d’ailleurs été mobilisés avec succès lors de l’épidémie de choléra aux Comores et de la dengue à Maurice, démontrant l’efficacité de cette formation.
Ce nouveau master, sur deux ans, vise à doter 18 professionnels de santé de la région des compétences approfondies nécessaires pour faire face aux épidémies et autres menaces sanitaires. « Dans un monde où les maladies peuvent se propager au-delà des frontières, il est vital de disposer d’experts capables de réagir rapidement et efficacement », a tenu à rappeler le Secrétaire général de la COI.
Le corps pédagogique, constitué d’une cinquantaine d’intervenants, joue un rôle crucial dans la transmission des connaissances et illustre parfaitement les valeurs prônées par le Réseau SEGA-One Health et la COI : partage d’informations et de connaissances et coopération. Parmi ces experts figurent des professionnels de l’Institut national de santé publique et communautaire de Madagascar, du MIH, de l’Agence régionale de santé de La Réunion, de l’Institut Pasteur de Madagascar, de Santé publique France et du CIRAD, mais aussi des ministères des États membres de la COI et du CDC-OH-IO.
Par ailleurs, cette formation intensive est rendue possible grâce à un investissement significatif de 60.000 euros par participant, couvrant l’intégralité des frais de formation. Cet investissement substantiel reflète l’engagement de la COI et de ses partenaires à promouvoir le développement professionnel en matière de santé publique, soulignant ainsi l’importance accordée à la préparation des professionnels de santé pour faire face aux défis sanitaires contemporains.


Signaler un contenu

Un message, un commentaire ?