Santé

CGT et confinement allégé : « Pour le président de la République, c’est l’économie d’abord, quoi qu’il en coûte en vies humaines »

Le choix de maintenir le plus haut niveau d’activité économique au moment de l’aggravation de la crise sanitaire dénoncé par le syndicat

Témoignages.re / 31 octobre 2020

Un communiqué de la CGT donnant la position du syndicat à la suite de l’annonce du reconfinement en France souligne que « il est scandaleux d’affirmer que la situation sanitaire est plus grave qu’au printemps et, en même temps, prévoir une protection plus faible, en décidant de maintenir une activité économique plus importante, quoi qu’il en coûte en vies humaines ».

JPEG - 84.6 ko

« Au vu de la situation sanitaire alarmante, le président de la République vient d’annoncer un nouveau confinement à partir du vendredi 30 octobre.
La CGT fait de la santé des citoyens sa priorité mais comprend et partage leur lassitude et leur ras-le-bol de se retrouver, une nouvelle fois, privés de libertés et de vie sociale.
Ceci d’autant plus que cette situation est la conséquence de l’incurie et de la malhonnêteté du président et de son gouvernement dans la gestion de la crise sanitaire, s’agissant notamment des moyens alloués au secteur de la santé et du médico-social. »

Situation plus grave et protection plus faible

« Il est scandaleux d’affirmer que la situation sanitaire est plus grave qu’au printemps et, en même temps, prévoir une protection plus faible, en décidant de maintenir une activité économique plus importante, quoi qu’il en coûte en vies humaines.
Le coronavirus circule activement mais le président décide que les enfants comme les salarié.es viennent augmenter le nombre de citoyens en deuxième ligne exposés à un risque plus élevé d’être contaminé.
Si la situation devait encore se dégrader, le président en portera toute la responsabilité et il devra rendre des comptes. »

La CGT continuera d’être présente malgré les difficultés

« La CGT restera vigilante.
Malgré les difficultés de déployer une activité syndicale normale dans cette période inédite et imprévisible, la CGT va continuer d’être présente auprès des salarié.es, des privé.es d’emplois, des retraité.es et de la jeunesse, pour défendre leur santé ainsi que leurs droits sociaux.

Montreuil, le 29 octobre 2020 »