Santé

Confinement à La Réunion pour éviter le tri des malades à l’hôpital

Face à l’annonce d’« un emballement épidémique que nous n’avons jamais connu jusqu’à maintenant »

Témoignages.re / 30 juillet 2021

Afin de stopper la progression très inquiétante de l’épidémie de coronavirus à La Réunion, le préfet a décidé hier de confiner les habitants du territoire. Ce confinement consiste en un couvre-feu à partir de 18 heures et jusqu’à 5 heures du matin, et une limitation des déplacements à un rayon de 10 kilomètres autour du domicile du lundi au vendredi, limite ramenée à 5 kilomètres le week-end. Seuls des motifs impérieux permettent de déroger à ces mesures exceptionnelles.

JPEG - 76.6 ko

Hier en conférence de presse, le préfet de La Réunion a annoncé sa décision d’un confinement de La Réunion selon des modalités différentes du précédent l’an dernier. Voici un extrait de sa déclaration :

« Nous sommes confrontés à une croissance épidémique exponentielle sans précédent à La Réunion, qui voit notre taux d’incidence passer à 350/100 000 habitants et notre taux de positivité grimper à près de 10%. Cette forte dégradation, à relier à la diffusion désormais importante du variant delta, est annonciatrice d’un emballement épidémique que nous n’avons jamais connu jusqu’à maintenant.
Tout cela est une réalité à mettre en rapport avec une couverture vaccinale qui accuse encore à La Réunion un net retard et qui ne peut donc apporter à court terme une réponse à notre situation sanitaire.
En liaison permanente avec le Gouvernement j’ai décidé de mettre en place les mesures suivantes dès ce week-end, pour une période de 2 semaines :
- Confinement permanent sur tout le territoire de 5h00 à 18h00 dans un rayon de 10km autour du domicile, abaissé à 5km le dimanche,
- Couvre-feu strict de 18h00 à 5h00,
- Fermeture des établissements recevant du public où le port du masque en continu n’est pas possible,
- Port du masque obligatoire dans l’espace public,
- Interdiction des regroupements festifs. 
(…) Nous ne pouvons pas nous permettre de laisser l’épidémie se poursuivre, au risque de devoir choisir entre tel ou tel patient pour son admission à l’hôpital, au risque de devoir déprogrammer des interventions, alors qu’elles s’avéraient vitales. »

En conséquence, ces mesures s’appliqueront sur tout le territoire de La Réunion à tout le monde. Seuls des motifs impérieux permettent de déroger à ces mesures exceptionnelles.