Santé

Coronavirus à La Réunion : le test 7 jours après l’arrivée, nécessité de santé publique

Pour protéger les Réunionnais de l’arrivée de cas importés de pays contaminés par la COVID-19

Témoignages.re / 6 août 2020

A plusieurs reprises, des passagers en provenance de France sont entrés à La Réunion sur la base d’un test positif présenté à l’embarquement en France avant qu’il soit découvert qu’ils étaient en réalité porteurs du coronavirus car ils ont été dépistés au bout d’une semaine de quarantaine. La quarantaine ayant été supprimée pour les voyageurs qui viennent de France, ce test à J+7 est une recommandation à suivre absolument, afin d’être sûr de ne pas contaminer les Réunionnais. Les explications de l’ARS :

JPEG - 76.7 ko

Les tests COVID doivent être réalisés 7 jours après l’arrivée des voyageurs à La Réunion pour des motifs de santé publique : ils permettent de vérifier qu’une personne dépistée négative avant le départ, n’a pas développé la maladie depuis, même en l’absence de tout symptôme ou signe évocateur.

Le test permet de détecter la présence des tests PCR (par prélèvements nasopharyngés) du virus, 7 jours après le test réalisé avant l’embarquement y compris chez les porteurs sains, de façon à consolider, voire renforcer les mesures de protection individuelle et collective, pour prévenir tout risque de propagation. Ainsi :

Si le résultat du nouveau test est toujours négatif :
◦ Pour les personnes venant de [France], qui n’étaient plus soumises à une obligation de septaine : celles-ci continueront à respecter rigoureusement l’ensemble des gestes barrières.
◦ Pour les personnes venant d’une zone de forte circulation (Mayotte ou tout pays considéré comme zone de circulation virale intense) : ces personnes, comme leur entourage, pourront être exonérées de toute forme de confinement à domicile. Elles devront pour autant respecter rigoureusement l’ensemble des gestes barrières dans les mêmes conditions que le reste de la population.

Si le résultat du nouveau test est devenu positif :
La personne fait l’objet du contact tracing : ainsi, elle-même et ses proches sont contactés sans délai par l’Assurance Maladie et/ou l’ARS pour leur prise en charge et la mise en œuvre des conditions d’isolement appropriées ; ces personnes peuvent par ailleurs contacter la CPTAI pour solliciter les services d’aide à la personne.



Un message, un commentaire ?

Signaler un abus



Messages






  • C’est une excellente mesure . Mais Il faudrait peut être préciser que l’obligation de se faire contrôler à J+7 pour les personnes venant de France inclut aussi les réunionnais qui sont partis en France pour une raison quelconque pour une courte durée , que ce soit pour les vacances ou autres , et qui reviennent à la Réunion .

    Est ce que les capacité de dépistage sont suffisantes pour pour dépister tous les voyageurs 7 jours après leur arrivée, et surtout comment contrôler que toutes les personnes concernées respecteront cette obligation de dépistage ?

    Si non cette mesure ne serait que de la poudre de perlin pinpin que l’on nous jette aux yeux .

    Enfin est on vraiment certain que la durée de 7 jours est suffisante pour que l’on puisse dire qu’une personne n’est pas contaminée si la réaction est négative ?

    A défaut de certitude , je pense que les personnes qui voyagent devraient être particulièrement vigilante après leur test et devraient respecter scrupuleusement les gestes barrières et la distanciation .

    Article
    Un message, un commentaire ?