Santé

Coronavirus à La Réunion : maintien des mesures en vigueur jusqu’au 7 mai

19143 cas dont 1356 cas importés et 141 décès depuis le 11 mars 2020

Témoignages.re / 22 avril 2021

Lors d’une conférence de presse hier, le préfet de La Réunion a annoncé le maintien des mesures de protection compte tenu de la stabilisation du nombre de nouveaux cas enregistrée lors du dernier point fait par l’Agence régionale de Santé. Pas de confinement mais maintien du couvre-feu, des fermetures des bars et restaurants à la vente sur place, du port du masque, de l’interdiction des rassemblements de plus de 6 personnes sur la voie publique sans autorisation, et jauge de fréquentation pour les commerces restés ouverts. Voici le contenu de l’intervention du préfet à ce sujet.

JPEG - 82 ko

« La situation sanitaire est stable depuis quelques semaines avec un taux d’incidence qui se maintient au-dessus du seuil d’alerte de 100/100 000hab. Du 10 au 16 nous comptions 918 nouveaux cas de Covid-19. 92 personnes sont à ce jour hospitalisées en unité Covid, dont 36 en service de réanimation. La circulation virale et la charge qui pèse sur notre système de santé reste à un niveau élevé.

Nous devons poursuivre encore pour quelques semaines nos efforts car notre système de santé est éprouvé par l’épidémie de la Covid et de dengue qui sévissent maintenant sur l’ensemble du territoire. Sur le volet hospitalier, la pression a légèrement baissé et permet de reprendre certaines des opérations les plus urgentes. Des signes encourageants apparaissent toutefois qui démontrent l’efficacité des mesures de restriction : le taux de positivité est de 3,7% alors même que nos dépistages ont augmenté de 10% cette semaine. Le R effectif est en dessous de 1 et le réseau d’alerte des médecins confirme cette légère amélioration.
 
J’entends les représentants du corps médical qui m’alertent sur la fatigue de nos soignants. J’entends l’inquiétude des patients qui voient leurs soins déprogrammés. J’entends aussi les familles séparées depuis presque 3 mois et l’incompréhension des parents qui ne peuvent accompagner leurs enfants qui partent faire leurs études en métropole. J’entends les commerçants inquiets pour la santé de leurs entreprises à l’approche de la fête des mères et les restaurateurs pour lesquels l’activité est à l’arrêt.
 
Aussi, en concertation avec les élus, nous avons décidé avec la directrice générale de l’Agence régionale de Santé, de mettre en place une stratégie basée sur 4 axes pour les 15 prochains jours :
-  Maintenir des mesures de restrictions, qui commencent à faire preuve de leur efficacité ;
-  Accélérer la vaccination et élargir les publics prioritaires ;
-  Commencer à travailler à un plan de désescalade des restrictions avec les professionnels et les acteurs du territoire ;
-  Elargir les motifs impérieux pour mieux prendre en compte le droit à une vie familiale normale et les incidents de la vie. »