Santé

Coronavirus à La Réunion : près de 10.000 personnes suivies par l’ARS et la CGSS

Contact tracing

Témoignages.re / 26 septembre 2020

Depuis le début de l’épidémie, le dispositif destiné à suivre les personnes en contact avec un cas de coronavirus est assuré par une équipe comprise entre 30 et 35 personnes. Ces cas contact doivent respecter une stricte quarantaine de 2 semaines. Près de 10.000 personnes ont été suivies dans ce cadre depuis le 11 mai, soit un mois après l’arrivée confirmée de la COVID-19 à La Réunion

JPEG - 69.6 ko

Depuis le 11 mai 2020, le contact-tracing autour des cas confirmés signalés est assuré par une plateforme régionale réunissant l’Assurance maladie, l’Agence Régionale de Santé, avec l’appui de la cellule régionale de Santé publique France.

Le contact-tracing est un dispositif qui a pour objectif d’identifier et de rappeler toutes les personnes ayant été en contact proche avec un cas confirmé de Coronavirus pendant sa période de contagiosité (on parle de « contacts »).

30 à 35 personnels de l’Assurance Maladie et de l’ARS sont mobilisés chaque jour.
Plus de 9 800 personnes ont été appelées individuellement et suivies.
Les personnes « contacts » font l’objet d’une enquête téléphonique au cours de laquelle est évalué leur état de santé et leur est précisé l’importance de :
-  respecter un isolement strict (quatorzaine)
-  surveiller quotidiennement leur état de santé
-  appeler immédiatement le 15 en cas de difficultés respiratoires et signes d’étouffement
-  appeler son médecin traitant dès apparition de symptômes (pour un rendez-vous ou une téléconsultation) pour une prescription d’un test virologique
-  porter un masque en cas de contact en face à face avec d’autres personnes

3 niveaux de contact-tracing différents et complémentaires :

-  1er niveau
le médecin traitant : identification de l’entourage familial le plus proche

-  2e niveau :
l’Assurance maladie : identification milieu professionnel, amical…

-  3e niveau :
l’ARS : investigations des situations complexes et des cas regroupés en collectivités pour repérer précocement et limiter la formation de cluster.