Témoignages - Journal fondé le 5 mai 1944
par le Dr Raymond Vergès

Accueil > Politique > Santé

Coronavirus à Madagascar : augmentation attendue des cas avec la réouverture des frontières

La difficulté de concilier sécurité sanitaire et le maintien d’emplois vitaux pour de très nombreuses familles

samedi 27 novembre 2021, par Manuel Marchal


La découverte de plusieurs dizaines de nouveaux cas de coronavirus ces dernières semaines à Madagascar ne surprend pas le ministère de la Santé. Il estime que c’est la conséquence de la réouverture des frontières, malgré toutes les précautions prises.


À Madagascar, des précautions drastiques sont prises pour éviter que des cas de coronavirus importés ne soient à l’origine de nouvelles chaînes de contamination.
À leur arrivée d’un vol international, tous les passagers sont testés puis doivent se rendre dans des bus qui les conduisent sur le lieu de quarantaine qui est une chambre d’hôtel. Ces voyageurs ne doivent rester isoler dans leur chambre dans l’attente d’un résultat négatif du test de dépistage.
Par ailleurs, pour emprunter un vol intérieur entre la capitale et les provinces, un résultat négatif à test de dépistage COVID-19 est exigé. Mais de telles mesures ne peuvent s’appliquer pour les taxi-brousse, mode de déplacement quasi-exclusif entre les différentes régions du pays.

Or, depuis plusieurs semaines, Madagascar doit faire face à une résurgence de l’épidémie de coronavirus. « Une source auprès de la direction régionale de la santé publique d’Anosy a confirmé hier que 22 cas de Covid-19 sont actuellement enregistrés dans la région dont des cas graves. La région Haute Matsiatra et la région Vakinankaratra sont pour l’instant les régions les plus affectées par la prolifération de l’épidémie. Il en serait de même pour la région de Menabe. Aucun des responsables de santé publique de ces régions ne souhaitent toutefois pas se prononcer », indique Madagascar Tribune de ce 26 novembre.

« Le ministère de la Santé publique affirme ne pas avoir été surpris par l’augmentation actuelle des cas de Covid-19. Pour le professeur Zely Arivelo Randriamanantany, ministre de la Santé publique, cette hausse est consécutive à la réouverture des frontières et son département s’y est déjà attendu », indique notre confrère 24.24 mg qui cite une déclaration du ministre recueillie jeudi lors de la réception de 400.000 doses de vaccin Pfizer en provenance des États-Unis.

« Comme on a ouvert les frontières et qu’il n’y a pas de restriction au niveau des voyages dans tout Madagascar, le ministère de la Santé publique s’est déjà attendu à une augmentation du nombre de cas, au niveau de ces régions où on a une augmentation de ces voyages ».

Ceci rappelle que le moyen le plus efficace d’éviter toute importation du coronavirus est la quarantaine de deux semaines dans un lieu dédié et surveillé. Mais ce type de dispositif est incompatible avec le secteur du tourisme qui fait vivre de très nombreuses familles à Madagascar, sans compter les dépenses de ces mêmes touristes dans d’autres activités que leur hébergement, leur restauration et les activités de loisir.

M.M.



Un message, un commentaire ?

signaler contenu


Facebook Twitter Linkedin Google plus