Santé

Coronavirus à Madagascar : déjà 50 cas confirmés annoncés par erreur par l’OMS

Enquête à l’Institut Pasteur de Madagascar

Manuel Marchal / 14 mai 2020

Une enquête a été ordonnée à Madagascar à la suite de l’annonce le 6 mai dernier par l’OMS de 67 nouveaux cas de coronavirus en 24 heures dans le pays. Les premiers résultats de la contre-expertise ont notamment indiqué que sur les 55 tests effectivement traités, 5 cas ont été confirmés positifs, 11 tests ont été non-concluants et sont à refaire et 1 cas négatif post-mortem a été confirmé (décédé pour cause d’insuffisance rénale). Ce sont donc d’ores et déjà 50 cas confirmés annoncés par erreur par l’OMS. Les investigations se poursuivent à l’Institut Pasteur de Madagascar.

JPEG - 157.6 ko

A Madagascar, la question de la situation épidémiologique est peu être plus sensible qu’ailleurs. En effet, depuis que l’IMRA a mis au point un remède contre le coronavirus, tous les regards se sont tournés vers Madagascar. En effet, le remède Covid-Organics y est utilisé pour prévenir et guérir. Interrogé à ce sujet lundi sur France24, le président de la République de Madagascar avait mis en avant cette situation épidémiologique pour souligner l’efficacité du Covid-Organics : aucun mort et de nombreuses guérisons observées chez des patients qui n’ont reçu que le CVO.
Mais le 6 mai dernier, l’Organisation mondiale de la Santé annonçait une brutale augmentation du nombre de cas : 67 cas en 24 heures. L’OMS avait repris les chiffres de l’Institut Pasteur de Madagascar, chargé de faire les tests. Ces chiffres ont été ensuite retirés car ils étaient très différents du bilan diffusé par les autorités.
Le gouvernement a demandé une contre-expertise qui est réalisée par l’Institut Mérieux, en présence de responsables de l’Institut Pasteur et du ministère de la Santé.
Les premiers résultats de l’investigation ont été rendus publics hier.

« 67 personnes ont été déclarées positives au coronavirus suite aux résultats des tests du 6 mai dernier effectués par l’Institut Pasteur de Madagascar. Ces chiffres avaient alors été publiés par l’OMS avant d’être retirés.
Face à ce nombre important de nouveaux cas ayant suscité des interrogations, l’État a décidé de refaire ces tests :
- Sur les 55 tests effectivement traités, 5 cas ont été confirmés positifs ;
- 11 tests ont été non-concluants et sont à refaire ;
- 1 cas négatif post-mortem a été confirmé (décédé pour cause d’insuffisance rénale). »
« Les éléments de réponse fournis par l’Institut Pasteur de Madagascar sur les résultats erronés n’ont pas permis d’élucider les interrogations légitimes des autorités. Les investigations vont se poursuivre jusqu’au bout pour identifier les failles et les responsables. Les résultats finaux de ces investigations seront rendus publics », indique un communiqué de la porte-parole du gouvernement.
Par ailleurs, un accompagnement psychologique est prévu pour les personnes qui ont cru être atteinte par le COVID-19.

M.M.



Un message, un commentaire ?

Signaler un abus



Messages






  • Nous sommes tres fiers de Madagascar et Felicitons la bravour du President Malgache a Travers sa determination pour poursuivre jusqu’au bout cette lutte. Evidemment, le combat n’est pas facile, ainsi nous souhaitons que les autres dirigeants, africains surtout, puis se joindre a lui. L’ Afrique ne doit pas continuer à demeurer victime du complot international (Nations Unies et autres organisations anti-anfricaines qui ne visent qu’à freiner son avancement). Nous prions que le Tout-Puissant Créateur soutienne tous les dirigeants qui tiennent à cette ideologies, notamment le president tanzanien et autres.

    Article
    Un message, un commentaire ?