Santé

Coronavirus à Madagascar : Toamasina sous confinement total

Mesures strictes d’interdiction des déplacements

Manuel Marchal / 3 juin 2020

L’évolution de l’épidémie de coronavirus à Madagascar a amené le gouvernement à décider de replacer Toamasina, deuxième ville du pays, en confinement total. La majorité des nouveaux cas relevés dans le pays sont en effet concentrés dans la région de l’Atsinanana. Ailleurs, le recul de l’épidémie de COVID-19 a permis d’alléger les restrictions à Antananarivo et surtout dans la région de Fianarantsoa où seuls les rassemblements de plus de 50 personnes restent interdits. Cela signifie qu’une victoire a été remportée contre le virus, grâce aux efforts de la population et des autorités.

JPEG - 105.7 ko

A Madagascar, 19 nouveaux cas positifs de COVID-19 ont été annoncés hier par le centre de commandement opérationnel de lutte contre le Covid-19, hier. Ses nouveaux cas se répartissent de la façon suivante : 5 à Fenerive-Est, 5 pour Toamasina, 2 cas à Moramanga, 1 à Amparafaravola, 1 pour Andilamena et 2 cas confirmés à Antananarivo.
11 nouvelles guérisons étaient confirmés hier dont 10 au CHU Morafeno à Toamasina et 1 au CHU d’Andohatapenaka à Antananarivo. Avec des dernières guérisons déclarées, le nombre de patients guéris s’élève à 185 depuis le début de l’épidémie dans le pays. 654 personnes sont encore considérées comme des cas actifs et son sous traitement. Parmi elles, 9 cas graves ont été identifiés, tous localisés dans la région Atsinanana, celle de Toamasina, épicentre de l’épidémie à Madagascar là où les 6 décès liés au coronavirus ont été constatés.

Efforts concentrés sur Toamasina

C’est en raison de la poursuite de l’augmentation du nombre de cas originaire de la province Atsinanana que le gouvernement a décidé le maintien des interdictions d’entrer et de sortir de Atsinanana.
Les commerces et les activités non-interdites peuvent néanmoins ouvrir entre 5 heures et 13 heures.
Concernant la ville de Toamasina, c’est le retour à un confinement total. « Tout déplacement à Toamasina est strictement interdit. Aucun véhicule transportant des passagers ne peut entrer ni sortir de cette ville », a dit dimanche le président malgache à la télévision. « Toamasina I et II seront fermés à toutes les autres régions et à tous les autres districts de Madagascar. Toute circulation est interdite à 10 km à l’entrée de Toamasina sur la route nationale numéro 2 (RN2) et à 5 km sur la RN5. Par contre, les transports terrestres au sein de Toamasina I et II peuvent se poursuivre, et les marchés sont ouverts jusqu’à 13 heures. Mais tout rassemblement de personnes est interdit. Et seules les écoles de ces deux districts sont fermées », selon une source auprès de la gendarmerie citée par notre confrère Madagascar Tribune.
250 militaires ont été déployés depuis dimanche afin d’assurer le respect des mesures de confinement.

Victoire contre le COVID-19 à Fianarantsoa

Dans les deux autres régions sous haute surveillance, Analamanga et Masitra Ambony, le recul de l’épidémie a permis d’envisager des allègements dans les interdictions. Dans l’Analamanga, la région d’Antananarivo, les marchés fermeront à 15 heures au lieu de 13 heures. Les fonctionnaires et salariés du secteur privé pourront travailler également jusqu’à 15 heures. Les autorisations de circuler des bus ont été modifiées en conséquence, afin de permettre aux travailleurs de les utiliser pour rentrer à domicile.
Dans la Masitra Ambony où se situe Fianarantsoa, toutes les mesures de restrictions ont été levées sauf les interdictions de rassemblement de plus de 50 personnes car il est considéré que dans cette province, la bataille contre le coronavirus a été remportée.

M.M.