Témoignages - Journal fondé le 5 mai 1944
par le Dr Raymond Vergès

Accueil > Politique > Santé

Coronavirus : alerte mondiale après la découverte d’un variant radicalement différent de la souche originale de la COVID-19

Rappel d’une priorité : le respect des gestes barrière et le renforcement du système immunitaire par une alimentation saine et des traitements préventifs

vendredi 26 novembre 2021, par Manuel Marchal


Un nouveau variant particulièrement menaçant a été détecté en Afrique du Sud et plusieurs pays de l’Afrique australe. Très différent de la souche originale et très contagieux, il pourrait rendre moins efficaces les vaccins réalisés à partir du variant original de la COVID-19, ainsi que les traitements curatifs. L’OMS tenait hier une réunion extraordinaire pour discuter de ce que cela peut signifier pour les vaccins et les traitements anti-COVID-19. L’apparition de ce variant rappelle toute l’importance du respect des gestes barrière et du renforcement du système immunitaire par une alimentation saine, des traitements préventifs et des exercices physiques adéquats.


L’Organisation mondiale de la santé surveille un nouveau variant avec de nombreuses mutations de la protéine Spike. Une réunion était prévue programmant une réunion spéciale vendredi pour discuter de ce que cela peut signifier pour les vaccins et les traitements, ont déclaré jeudi des responsables.

Le variant, appelée B.1.1.529, a été détecté en Afrique du Sud. Il représente à ce jour de nombreuses contaminations dans le pays, rapportent les autorités locales. Il s’est rapidement propagée dans la province du Gauteng, qui abrite la plus grande ville du pays, Johannesburg. Il a été également détecté au Botswana et à Hong-Kong chez une personne venant d’Afrique du Sud. Ce nouveau variant est la cause de la suspension à La Réunion des vols en provenance d’Afrique australe.

« Nous ne savons pas encore grand-chose à ce sujet. Ce que nous savons, c’est que ce variant a un grand nombre de mutations. Et le souci est que lorsque vous avez autant de mutations, cela peut avoir un impact sur le comportement du virus », a déclaré Maria Van Kerkhove, responsable technique de l’OMS sur Covid-19, dans une séance de questions-réponses diffusée en direct sur les réseaux sociaux de l’organisation..

Des scientifiques sud-africains ont détecté plus de 30 mutations de la protéine Spike, la partie du virus qui se lie aux cellules du corps, a déclaré jeudi le scientifique sud-africain Tulio de Oliveira lors d’une conférence de presse organisée par le ministère sud-africain de la Santé.

Le variant B.1.1.529 contient de multiples mutations associées à une résistance accrue aux anticorps, ce qui peut réduire l’efficacité des vaccins, ainsi que des mutations qui la rendent généralement plus contagieuse, selon les diapositives qu’il a présentées lors du briefing. D’autres mutations dans le nouveau variant n’ont pas été observées jusqu’à présent, de sorte que les scientifiques ne savent pas encore si elles sont importantes ou changeront le comportement du virus, selon la présentation.

L’apparition de ce variant rappelle toute l’importance du respect des gestes barrière et du renforcement du système immunitaire par une alimentation saine, des traitements préventifs et des exercices physiques adéquats.



Un message, un commentaire ?

signaler contenu


Facebook Twitter Linkedin Google plus