Santé

Coronavirus et confinement : 10 conseils pour la sécurité et le bien-être des animaux de compagnie

Les chats et les chiens ne courent aucun risque de contracter le COVID-19

Témoignages.re / 24 mars 2020

PETA donne des recommandations pour bien s’occuper de ses chiens et chats pendant le confinement général dû au coronavirus.

JPEG - 79.3 ko

En cette période de confinement général, il est important de prendre soin les uns des autres, et cela inclut bien sûr nos animaux de compagnie. Les experts de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), du centre de contrôle et de prévention des maladies des États-Unis (Centers for Disease Control and Prevention) et d’autres encore conviennent que les chats et les chiens ne courent aucun risque de contracter le COVID-19. Il n’y a ainsi pas lieu d’abandonner son animal à cause de craintes infondées à ce sujet.

PETA partage quelques conseils relatifs au bien-être, à la bonne santé et à la sécurité de nos chiens et chats durant cette situation sans précédent. Je vous prie de bien vouloir les partager avec votre public, dans l’intérêt des plus de 60 millions d’animaux qui partagent nos foyers :

Ne faites pas porter de masques à vos animaux : ceux-ci peuvent provoquer des difficultés respiratoires.

Ne mettez pas vos animaux dans une cage ou une pièce à part. Laissez-les se déplacer dans votre maison comme d’habitude.

Les personnes malades ou sous surveillance médicale à cause du virus doivent éviter le contact avec leurs animaux autant que possible si ceux-ci risquent d’être ensuite en contact avec d’autres humains, et faire en sorte qu’un autre membre du foyer en prenne soin pendant la durée de la maladie. Ceci afin d’éviter de propager le virus qui peut être déposé par microgouttes sur la fourrure de l’animal (comme c’est le cas sur un vêtement partagé ou une poignée de porte) même si l’animal lui-même ne peut pas être infecté et transmettre le virus.

Ne faites pas d’immenses stocks (pour eux comme pour vous), cela pourrait entraîner des pénuries pour d’autres. Planifiez cependant les besoins de votre animal à l’avance et assurez-vous d’avoir suffisamment de nourriture, de litière pour les chats et de médicaments nécessaires (pour tout besoin médical spécifique) pour vos animaux pour environ deux à trois semaines.

Faites en sorte d’avoir quelqu’un de votre entourage prêt à s’occuper de votre animal au cas où vous tomberiez malade.

Pensez à proposer votre aide à des voisins qui ne pourraient pas acheter de nourriture pour leurs animaux de compagnie ni les promener.

Faites don de nourriture pour animaux de compagnie aux banques alimentaires et refuges (contactez le refuge en question, qui pourra vous renseigner sur le type de nourriture nécessaire et l’adresse à laquelle la faire livrer, pour pouvoir aider sans vous déplacer).

Vos chiens peuvent et doivent toujours être promenés. Même si ce n’est que pour de courtes promenades et dans le périmètre de votre domicile, faites prendre l’air à votre compagnon canin et donnez-lui l’occasion de se dégourdir les pattes plusieurs fois par jour – tout en respectant la réglementation actuelle et les consignes sanitaires officielles.

Jouez avec vos compagnons ! Cela vous fera autant de bien à vous qu’à eux. Si vous travaillez à domicile, prenez des pauses pour câliner votre animal et jouer avec lui. Vous pouvez également concevoir des « jeux » simples pour les divertir quand vous êtes occupés.
- Mettez de petites friandises dans un peu de papier journal froissé et cachez-le dans une boîte en carton pour que votre chien ou votre chat les dénichent grâce à leur flair.
- Attachez un bout de ficelle au bout d’un bâton pour jouer avec votre chat.
- Commandez des jouets de type kong pour vos animaux (attention à ne pas leur donner trop de friandises, puisque l’activité physique est réduite)
Les possibilités sont infinies – donnez-leur autant d’attention que possible, c’est l’opportunité parfaite pour le faire.

Envisagez d’être famille d’accueil pour un chien ou chat de refuge. Les refuges animaliers redoute une vague d’abandons et ont dû fermer leurs portes au public, limitant drastiquement les adoptions. Si vous êtes en mesure de le faire, c’est éventuellement le moment d’adopter. Mais vous pouvez également aider à désengorger les refuges en devenant famille d’accueil temporaire pour un animal languissant en box.

Nos chiens et nos chats dépendent de nous pour prendre soin d’eux quelle que soit la situation, et surtout en période de crise. Assurons-nous qu’ils reçoivent de la nourriture saine, beaucoup d’exercice et tout l’amour et l’attention qu’ils méritent.