Santé

Coronavirus et rentrée scolaire : « Nos enfants ne sont pas des cobayes ! »

Tribune libre d’Yvan Dejean

Yvan Dejean / 17 avril 2020

Deux jours après l’allocution du président de la République, d’éminentes personnalités de la communauté médicale livrent leur avis : un verdict sans appel.

JPEG - 107.8 ko
Yvan Dejean, secrétaire général du PCR.

C’est d’abord le président du Conseil Scientifique qui, le 15 avril, déclare au Sénat : « On ne sait pas si les personnes déjà contaminées seront vraiment protégées ». L’immunologue ne passe pas par quatre chemins pour dire que l’immunité individuelle n’est pas acquise.

Puis, le lendemain, par la voie de son président, l’Ordre National des Médecins s’oppose à une réouverture précoce des écoles. La raison invoquée est scientifique : « les enfants sont des vecteurs potentiels sans développer eux-mêmes l’infection, sauf exceptions ».

Or, une semaine avant son intervention, l’entourage d’Emmanuel Macron avait vendu l’idée qu’il consultait tous azimuts avant de prendre ces décisions. Désormais, le doute est permis.

Comment, après ce nouveau flop, ne pas comprendre les critiques qui entourent la gestion hasardeuse de cette crise sanitaire, surtout la décision unilatérale de rouvrir uniquement les écoles avec date précise.

Qui lui a soufflé une telle certitude ? A moins qu’il ait décidé de transformer nos enfants en cobayes ?

Yvan Dejean
PCR