Santé

Coronavirus : l’OMS lance un comité d’experts sur la médecine traditionnelle

Pour accélérer les recherches

Témoignages.re / 27 juillet 2020

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et les Centres africains de contrôle et de prévention des maladies (CDC Afrique) ont lancé la semaine dernière un Comité consultatif d’experts chargé de fournir un soutien et des conseils scientifiques indépendants aux pays sur la sécurité, l’efficacité et la qualité des thérapies de médecine traditionnelle, face au coronavirus.

JPEG - 120.6 ko

« L’intérêt pour la médecine traditionnelle en tant que traitement potentiel contre la COVID-19 est croissant en Afrique. Au moment où le monde se lance à la recherche de traitements et de vaccins contre le virus, la recherche sur les médecines traditionnelles et orthodoxes en tant que thérapie potentielle de la COVID-19 doit être fondée sur la science, et ce jour marque une étape importante dans le soutien de ces efforts », a déclaré Dre Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique.

Le Comité régional d’experts sur la médecine traditionnelle de la COVID-19 appuiera les pays dans un effort de collaboration pour mener des essais cliniques de médicaments traditionnels en conformité avec les normes internationales. Il regroupera les compétences au sein du continent, accélérant ainsi le rythme et élevant les normes de la recherche, en particulier la recherche clinique sur les nouvelles thérapies issues des médecines traditionnelles contre la maladie à coronavirus (COVID-19).

Il se chargera ainsi notamment de surveiller la conduite des essais cliniques et de renforcer la capacité des chercheurs. Son apport permettra également de faciliter l’enregistrement des médicaments issus de la pharmacopée traditionnelle jugés sûrs et efficaces.

« Étant donné que les membres du comité sont des chercheurs de renommée internationale et des autorités réglementaires nationales, les résultats des essais cliniques seront reconnus au niveau international », a précisé lors d’une interview avec ONU Info la Conseillère régionale chargée de médecine traditionnelle pour le bureau régional de l’OMS en Afrique, Dre Ossy Kasilo.

Le recours à une médecine traditionnelle de qualité peut faciliter la fourniture de soins de santé, en particulier dans les zones rurales éloignées où les systèmes de soins de santé conventionnels sont limités. La médecine traditionnelle de qualité peut bénéficier à une grande partie de la population car elle est la principale, voire la seule, source de soins de santé pour environ 80 % des personnes en Afrique.