Santé

Coronavirus : le G20 promet 5000 milliards de dollars à l’économie mondiale

Réunion extraordinaire en visioconférence

Témoignages.re / 27 mars 2020

Une réunion extraordinaire du G20 en visioconférence a abouti à l’engagement d’injecter plus de 5000 milliards de dollars dans l’économie mondiale. Au cours de cette réunion, Xi Jinping, président de la Chine, a insisté sur la coopération internationale pour vaincre le coronavirus.

JPEG - 85.1 ko

Les pays membres du G20 ont annoncé leur intention d’injecter « plus de 5000 milliards de dollars » dans l’économie mondiale pour « contrer les répercussions sociales, économiques et financières de la pandémie » du nouveau coronavirus, lors d’un sommet virtuel d’urgence jeudi. Un chiffre qui résulte de l’addition des mesures prises par les États et banque centrales participant à ce sommet.
« Nous sommes fermement résolus à présenter un front uni contre cette menace commune », ont ajouté les représentants des grandes puissances mondiales dans un communiqué publié à l’issue de la réunion en visio-conférence présidée par le roi Salmane d’Arabie saoudite.
Le bilan mondial de la pandémie de Covid-19 a dépassé les 21.000 morts et enfermé chez eux de manière inédite plus de trois milliards de personnes, rappelle « le Figaro ».

Le président chinois Xi Jinping a indiqué jeudi qu’il était impératif pour la communauté internationale de renforcer la confiance, d’agir de manière unie et de travailler ensemble en répondant collectivement à l’épidémie de COVID-19.
M. Xi a tenu ces propos à Beijing à l’occasion du Sommet extraordinaire virtuel des dirigeants du G20 sur le COVID-19 par liaison vidéo.

« Nous devons faire avancer de manière complète la coopération internationale et former une meilleure synergie pour que l’humanité unie gagne la bataille contre cette maladie infectieuse majeure », a déclaré M. Xi. Il a notamment demandé de réduire les droits de douane afin d’adresser un signal de confiance dans l’économie mondiale. Il s’agit aussi de faciliter les « flux commerciaux », a rapporté l’agence officielle Chine nouvelle.



Un message, un commentaire ?

Signaler un abus



Messages






  • Relancer l’économie à coup de milliards de dollars ne servira à rien si une fois qu’elle est relancée nous devrions faire face à de nouvelles épidémies encore plus graves .

    Bien sûr qu’il faut tout faire pour que le monde entier ne s’enfonce très rapidement dans la dépression et la récession qui détruira irrémédiablement notre civilisation actuelle ; mais la démarche la plus urgente sur le plan mondial c’est de mettre en place de nouvelles règles pour lutter contre de nouvelles pandémies qui pourraient se déclarer dans n’importe quelle région du monde et se propager rapidement .

    Aujourd’hui nous assistons à un retour vers le nationalisme de la première moitié du siècle qui nous a conduit à deux grandes guerres impliquant la plupart des pays du monde et qui a ensuite maintenu un climat de guerre sur de nombreuses régions de la planète .Au lieu de se rassembler pour se mettre d’accord sur la façon de traiter mondialement la pandémie de coronavirus chaque pays essaie de rapatrier ses ressortissants et ferme toutes ses frontières au monde entier .

    Cette démarche est à mon avis suicidaire et nous conduira de nouveau vers une guerre généralisée qui sera motivée cette fois ci par la nécessité de se prémunir de l’effondrement économique causé initialement par une pandémie ou par les effets du réchauffement climatique . Certes nous ne pouvons pas éliminer les risques d’une épidémie dans tous les pays du monde ni réussir individuellement à stopper le réchauffement climatique mais nous pouvons nous organiser pour lutter tous ensemble contre le réchauffement climatique et pour que lorsqu’une épidémie se déclare elle ne puisse pas se propager dans le monde entier .

    Cette pandémie de coronavirus a commencé en Chine . Pourquoi le virus a t’il pu se répandre à grande vitesse dans le monde entier ? . Ne pouvons nous pas mettre en place des règles internationales qui pourraient empêcher les épidémies de se transformer en pandémie . Nous avons laissé les chinois se débrouiller seuls . Peut être que la pandémie ne se serait pas installée si dès le début de l’épidémie les frontières de la Chine avaient été fermées non seulement pour empêcher les étrangers d’entrer mais aussi pour les empêcher de sortir de chine ..

    Aujourd’hui nous mobilisons 5000 milliards pour arrêter la pandémie , peut être que nous aurions pu l’éviter en mobilisant seulement 1000 milliards pour aider les chinois à maîtriser leur épidémie et pour éviter que les ressortissants étrangers installés chez eux retournent chez eux en emportant avec eux les virus .

    En cas d’épidémie chaque pays devraient bien entendu faire tout ce qu’il peut faire pour protéger ses ressortissants , mais devrait aussi être obligé de garder sur son territoire les ressortissants étrangers qui y sont installés ou de passage .et si cela à un coût il faut qu’il puisse présenter la facture aux pays concernés et obtenir une aide internationale pour faire face aux frais de prise en charge des ressortissants étrangers .
    Par ailleurs en cas d’épidémie dans un pays , le pays concerné devrait pouvoir disposer immédiatement d’une aide conséquente d’un fonds international d’aide contre les épidémies et éventuellement accepter de recevoir des soutiens logistiques et humains , du matériel et des médicaments . C’est une chose que nous savons faire déjà dans le cas de catastrophes naturelles tels que tsunamis tremblement terre , cyclones, famine, etcet... mais que nous ne savons pas faire dans le cas d’une épidémie pouvant se transformer en pandémie .

    On ne peut pas rejeter une aide de 5000 milliards de dollars , mais il faudrait qu’une bonne partie de ces milliards nous permette de mettre en place un dispositif de protection internationale contre les épidémies basé sur la solidarité et la fraternité qui devrait exister entre tous les humains . Nous pourrons certainement trouver des médicaments ou un vaccin contre ce coronavirus mais si nous ne changeons d’attitude face à ce problème nous nous retrouverons dans la même situation très rapidement ..la mondialisation de la planète doit continuer dans l’intérêt de tous les humains ne revenons pas à plus de 100 ans en arrière . La solution n’est pas de nous replier sur nous mêmes mais de nous unir pour combattre ces ennemis mortel que sont les virus et les bactéries et de partager les progrès que nous pouvons faire dans ce domaine entre tous les hommes sans forcément avoir le désir de s’enrichir le plus rapidement possible .

    La vie n’a pas de prix, quelque soit l’endroit où nous nous trouvons sur la planète, et notre premier devoir c’est de la préserver à tout prix . Oui sauvons nous nous mêmes mais sauvons aussi les autres tous ensemble et avec l’aide de Dieu nous réussirons à survivre et à faire progresser .l’humanité .

    Article
    Un message, un commentaire ?