Santé

Coronavirus : le variant sud-africain « change la donne » à La Réunion

L’État appelle à renforcer la vigilance

Témoignages.re / 23 janvier 2021

« Malgré le fait que la situation épidémique reste contenue, l’apparition de quatre variants sud-africain à La Réunion change la donne : il faut redoubler de vigilance. Chaque Réunionnais doit renforcer l’application des gestes barrières au quotidien afin d’éviter un rebond de l’épidémie en ce début d’année compte tenu des vacances, dans un contexte de ré-augmentation de la circulation du virus en métropole », indique la Préfecture de La Réunion.

JPEG - 72.9 ko
Tous les passagers qui arrivent à La Réunion sont inviter à se placer en quarantaine pendant 7 jours et à se faire dépister, une recommandation rappelée par la préfecture de La Réunion.

Durant la semaine du 11 janvier au 17 janvier (semaine 2), le nombre moyen de cas confirmés est de 25 cas par jour (à rapporter aux 36 cas en moyenne de la semaine 1 et aux 23 cas en moyenne de la semaine 53). Le taux d’incidence était de 20,6/100 000 habitants, il reste donc en dessous du « seuil national d’alerte » (50/100 000).

Cette semaine, le nombre de cas diagnostiqués augmente pour avoisiner les 250 cas.

Il est à noter pour les autres indicateurs :
· un taux d’incidence à 44/100 000 chez les 15-24 ans en baisse,
· un taux d’incidence à 55/100 000 chez les 25-34 ans en augmentation,
· un taux d’incidence chez les plus de 65 et 75 ans qui est en hausse mais toujours en dessous du seuil d’alerte,
· un taux de positivité des tests à 1,6 %, en dessous du seuil de vigilance (inférieur à 5 %),
· un nombre de tests en hausse ;
· un nombre hebdomadaire d’admission en réanimation qui augmente.

Appel au respect de la quarantaine obligatoire de 7 jours

A ce jour, 5 clusters sont actifs et 104 ont été clôturés depuis le mois d’août.
Le masque doit être porté à chaque fois que la distance d’un mètre ne peut être respectée, pour éviter une transmission du virus. Les limitations de regroupement de plus de 6 personnes doivent être strictement respectées. Les pique-niques restent interdits.
Pour la rentrée scolaire et sociale, la septaine de précaution doit être respectée.

Il est tout particulièrement rappelé que :
· toute personne présentant des symptômes doit se faire dépister au plus vite, soit en contactant son médecin traitant, soit en se rendant dans un laboratoire de biologie médicale ou dans un centre de prélèvement sans rendez-vous ou lors de dépistage organisé dans la commune,

· les personnes positives doivent s’isoler ainsi que les cas contact dans l’attente du résultat du test afin d’éviter la propagation du virus sur le territoire,

· les voyageurs sont incités à réaliser une septaine en isolement et de se faire dépister 7 jours après leur arrivée, conformément aux SMS qui leur sont systématiquement adressés par l’ARS,

· chacun est invité à télécharger sur son téléphone portable l’application TousAntiCovid qui facilite l’information des personnes qui seraient contact d’une personne contaminée, et permet ainsi de casser plus vite les chaînes de transmission du virus.