Santé

Coronavirus : plan d’urgence de la COI

A Madagascar et aux Comores

Témoignages.re / 26 février 2020

L’Agence française de développement (AFD) va débloquer 500.000 euros pour que la Commission de l’océan Indien aide les Comores et Madagascar à augmenter leurs capacités de lutte contre le Covid-19.

JPEG - 59.3 ko
Le plan comprend un renforcement de la surveillance des frontières, comme les aéroports internationaux.

Face au risque du Covid-19 (Coronavirus disease 2019), les maîtres-mots sont préparation et réactivité. Ainsi, une mission d’appui à la gestion du Covid-19 est en cours à Madagascar et aux Comores. Hamada Madi, Secrétaire général de la COI, dirige cette mission déployée sur le terrain du 21 au 25 février. Il a rencontré les ministres des Affaires étrangères et de la Santé des Comores et de Madagascar.
Un plan d’urgence a été élaboré à la suite dernier Comité technique régional du réseau SEGA-One Health. Ce dernier, coordonné par l’Unité de veille sanitaire de la COI soutenue par l’AFD à travers le projet RSIE 3, regroupe plus de 250 professionnels de la région en santé humaine et animale.

Ce plan d’urgence comprend plusieurs volets :
• Surveillance aux frontières
• Sensibilisation du grand public
• Prévention
• Riposte, dont prise en charge des cas
L’AFD a validé l’allocation de près de 500 000 euros du budget RSIE3 à ce plan d’urgence.
« Le risque sanitaire posé démontre la réactivité du réseau SEGA-One Health et son utilité pour nos îles. La COI remercie l’AFD de soutenir la mise en œuvre d’un plan d’urgence au bénéfice de nos pays. », souligne le Secrétaire général, Hamada Madi.

Des actions concrètes

Le réseau SEGA-One Health a défini des actions urgentes en vue d’apporter le soutien requis dans chaque État pour renforcer les mesures de prévention et de préparation à l’éventuelle riposte contre le Coronavirus.
Tout d’abord, l’appui porte sur les centres d’isolement et de quarantaine des Comores et de Madagascar. La COI et l’AFD contribuent à l’amélioration des systèmes d’isolement.
Dans un second temps, des centres d’isolement dédiés seront mis en place. Une campagne de sensibilisation est aussi en cours. Des équipements de protection sont mis à la disposition des Comores, Madagascar, Maurice et Seychelles. De plus, les pays qui en ont exprimé le besoin recevront deux ambulances et deux caméras thermiques.