Santé

Coronavirus : quarantaine et tests obligatoires des passagers demandés par les élus de Saint-Pierre et Miquelon

Priorité à la santé de la population

Témoignages.re / 3 novembre 2020

A Saint-Pierre et Miquelon, les élus de la Collectivité territoriale exigent de l’État la quarantaine de 7 jours et un test de dépistage COVID-19 obligatoires à l’entrée sur le territoire. Cette revendication est relayée auprès du gouvernement par la totalité des parlementaires du pays. Un exemple à suivre pour La Réunion ?

JPEG - 50.7 ko
Photo Frédéric Lahiton/SPM la 1ère

L’aggravation de l’épidémie de coronavirus en France ne laisse pas insensible Saint-Pierre et Miquelon. A la différence de la Nouvelle-Calédonie ou de la Polynésie, les élus de Saint-Pierre et Miquelon ne peuvent décider des conditions sanitaires de l’entrée dans leur territoire. Ceci relève de la responsabilité de l’État, représenté par un préfet.
Ce dernier est intervenu à la télévision samedi dernier pour indiquer qu’il n’est pas question de quarantaine et de tests obligatoires pour les passagers venus de France, un pays qui enregistre des records de contamination à la COVID-19.
Le lendemain, les élus de l’archipel ont tenu une réunion exceptionnelle à ce sujet.
Saint-Pierre et Miquelon Première indique que :

« Dimanche 1er novembre, les élus de la Collectivité territoriale de Saint-Pierre et Miquelon ont tenu une réunion exceptionnelle. Ils demandent une septaine stricte et des seconds tests obligatoires à l’arrivée sur l’archipel. « Le préfet doit prendre en considération la demande exprimée par tous les acteurs sociaux, professionnels et politiques de l’archipel », a estimé Bernard Briand, le président de la Collectivité territoriale.
Les deux parlementaires, le sénateur Stéphane Artano et le député Stéphane Claireaux appuient cette demande. Via un courrier daté du 1er novembre, Stéphane Artano a interpellé le préfet et le ministre de la Santé, Olivier Véran. Il les a interrogés sur les outils juridiques qui rendraient possible la mise en place des deux mesures sanitaires attendues de tous. »

Rappelons qu’à La Réunion, une pétition demandant quarantaine et tests obligatoires pour tout passager arrivant dans notre pays, y compris de France. Elle a déjà réuni près de 13.000 signatures.