Santé

COVID-19 à Champ-Fleuri : la CGTR Finances publiques demande la fermeture de 2 centres et l’isolement de 160 agents

Trois cas de coronavirus au Centre des impôts de Champ-Fleuri à Saint-Denis

Témoignages.re / 27 mars 2021

Suite à la découverte de 3 cas de COVID-19 au centre des impôts de Champ-Fleuri à Saint-Denis, la CGTR demande que les agents et les usagers puissent bénéficier de mesures de protection allant bien au-delà que l’isolement de seulement 5 personnes dont seulement 2 cas contact, et du nettoyage partiel des locaux. Le syndicat demande la fermeture de 2 centres et la mise en quarantaine de 160 agents potentiels cas contact.

JPEG - 69.6 ko

Depuis lundi 22 mars, trois agents des finances publiques de Champ Fleuri sont positifs à la COVID-19.
Ces trois personnes sont placées à l’isolement… A notre grand étonnement, et selon les critères de l’ARS, seulement deux cas contacts sont à ce jour identifiés sur un site qui comporte pas moins de 160 agents !
La Direction a appliqué strictement les consignes fixées par notre administration et par l’ARS : mise à l’isolement des personnes positives et des cas contacts, nettoyage/désinfection des locaux et bureaux (partiellement).
Voilà toutes les mesures prises pour l’instant !

Aujourd’hui, des classes sont fermées, des écoles entières sont fermées pour un seul cas COVID positif……pourquoi cette différence de traitement ?!

« La protection des agents et du public doit être maximale »

La CGTR Finances publiques estime ce protocole nettement insuffisant, au vu de la situation sanitaire du bâtiment, des 160 agents y travaillant et de l’ensemble du public reçu quotidiennement.
La protection des agents et du public doit être maximale, le principe de précaution se doit d’être appliqué sans délai.

La CGTR Finances publiques demande de mettre en place une campagne de test systématique pour tous les agents des deux services directement touchés par ce virus, celui-ci pouvant d’ailleurs être le variant sud-africain (circulant déjà activement sur l’île), réputé beaucoup plus contagieux et dangereux.
Ces deux services doivent être fermés, les agents doivent tous être considérés comme cas-contacts potentiels, et donc être testés et mis à l’isolement.
Nous exigeons aussi un test systématique pour tous les agents des autres services du bâtiment.

Le respect des gestes barrières et le nettoyage des locaux ne peuvent pas suffire à rassurer les agents, et surtout à éviter la propagation de l’épidémie.

« Faut-il l’apparition d’un cluster »

A l’heure où notre administration équipe et incite massivement ses agents au télétravail, la CGTR Finances publiques ne peut comprendre que l’administration ne prenne pas toutes les mesures nécessaires à la limitation de la propagation du virus.
Faut-il l’apparition d’un “cluster”, pour que toutes les mesures de protection du public et des agents soient enfin prises ?
La CGTR Finances publiques défend les intérêts des agents de ce département, elle exige que leur santé ainsi que celle du public soit, le plus possible, protégée et préservée.

CGTR - Finances publiques