Santé

COVID-19 à Madagascar : « nous avons presque vaincu l’épidémie »

Coronavirus

Témoignages.re / 14 octobre 2020

Après la réouverture des frontières aux touristes dans l’île de Nosy, la fin de l’émission quotidienne du Centre de commandement opérationnel traduit la victoire de Madagascar sur l’épidémie de coronavirus.

JPEG - 89.9 ko

Après le passage d’un pic de contamination qui a concerné successivement Toamasina et Antananarivo, le nombre de nouveaux cas recensés quotidiennement n’a cessé de diminuer à Madagascar tandis que le rythme des guérisons est maintenu. En conséquence, selon les statistiques reconnues par l’OMS, ce pays de plus de 25 millions d’habitants dénombre bien moins de nouveaux cas quotidiens qu’à La Réunion. Le niveau d’alerte diminue donc, avec l’annonce de la fin du point quotidien retransmis sur les chaînes de télévision. Tous les jours, le Professeur Hanta Marie Danielle Vololontiana annonçait les nouveaux chiffres, décomposés par province. Ce rendez-vous quotidien a donc pris fin hier, indique 2424 mg :

« Lalatiana Rakotondrazafy Andriatongarivo, ministre de la Communication et de la culture et porte-parole du gouvernement, a annoncé hier ce mardi la fin de l’émission quotidienne du Centre de commandement opérationnel.
La décision a été prise de concert avec le président de la République, informe la ministre. « Nous avons presque vaincu l’épidémie », déclare-t-elle au début de ce qui sera donc la dernière émission quotidienne du Centre de commandement opérationnel (CCO). « Nous constatons que les chiffres s’améliorent, que les cas de guérison sont de plus en plus nombreux et que les patients en traitement sont peu », explique-t-elle.
Désormais, le rendez-vous avec le CCO se fera tous les samedis à 13 heures, et « les médias restent réquisitionnés pour retransmettre en direct cette émission hebdomadaire », poursuit Lalatiana Rakotondrazafy Andriatongarivo. « Cette émission hebdomadaire est maintenue jusqu’à ce que l’épidémie soit entièrement vaincue, pour nous rappeler que nous devons continuer à appliquer les gestes barrières », soulève-t-elle, rappelant que le pays reste encore en état d’urgence sanitaire. »

Jusqu’à récemment, La Réunion avait droit aussi à un point quotidien qui était loin d’avoir la même solennité qu’à Madagascar. Il s’agissait d’un communiqué diffusé par la préfecture sur la base des informations de l’Agence régionale de Santé. Mais à la différence de Madagascar, ce n’est pas parce que La Réunion a presque vaincu l’épidémie que ce point quotidien a été remplacé par une communication plus espacée. En effet, le nombre de nouveaux cas reste chaque jour important, et la tendance donnée par les chiffres est que l’épidémie est encore loin d’être terminée dans notre île.

M.M.