Témoignages - Journal fondé le 5 mai 1944
par le Dr Raymond Vergès

Accueil > Politique > Santé

COVID-19 : l’industrie pharmaceutique invitée à soutenir le partage des connaissances

Nouvel appel à la coopération lancé par l’ONU

lundi 31 mai 2021


Augmenter considérablement la fabrication mondiale de vaccins, de tests et de traitements contre le COVID-19 et garantir un accès équitable aux soins est le moyen le plus rapide de mettre fin à la pandémie, a déclaré vendredi le directeur général de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).


Tedros Adhanom Ghebreyesus, directeur de l’Organisation mondiale de la Santé, a appelé à augmenter les contributions au pool d’accès à la technologie COVID-19 (C-TAP), la plate-forme volontaire de partage des connaissances scientifiques, des données et de la propriété intellectuelle.

« Nous maintenons la porte ouverte aux sociétés pharmaceutiques bien connues, même si trop peu de familles ont bénéficié des outils vitaux qu’elles ont développés », a-t-il déclaré.

« Elles contrôlent la propriété intellectuelle qui peut sauver des vies aujourd’hui, mettre fin rapidement à cette pandémie et empêcher les futures épidémies de devenir incontrôlables et de saper la santé, les économies et la sécurité nationale ».

50 % des vaccins utilisés par 5 pays

Le C-TAP a été créé il y a un an par le Président du Costa Rica, Carlos Alvarado Quesada, et plus de 40 chefs d’État, en collaboration avec l’OMS. Le président Alvarado Quesado, qui s’est également adressé aux journalistes, a souligné la nécessité de protéger tout le monde, partout.
« Il n’est pas acceptable que plus de 50 % des vaccins disponibles dans le monde aient été utilisés dans seulement cinq pays qui représentent 50 % du PIB mondial. Honteusement, les pays à faible revenu n’ont reçu que 0,3 [pour cent] des doses mondiales », a-t-il déclaré.

Tedros Adhanom Ghebreyesus a expliqué que contribuer au C-TAP permettra de fabriquer des produits contre COVID-19 dans le monde entier. S’il est pleinement fonctionnel, il pourrait augmenter les moyens de lutte contre la maladie et contribuer à l’initiative mondiale de solidarité vaccinale, COVAX.



Un message, un commentaire ?

signaler contenu


Facebook Twitter Linkedin Google plus