Témoignages - Journal fondé le 5 mai 1944
par le Dr Raymond Vergès

Accueil > Politique > Santé

Cuba se soigne par elle-même

Cuba se soigne par elle-même

samedi 2 octobre 2021


Selon un article paru sur le site de l’organe officiel du Comité central du Parti Communiste Cubain, "le développement de l’industrie biotechnologique cubaine a permis au pays de disposer de son propre portefeuille de produits pour faire face à la covid-19".


Parmi ces médicaments, trois d’entre eux sont "préventifs, trois médicaments antiviraux, deux nouveaux médicaments anti-inflammatoires et quatre diagnostics sérologiques".

L’annonce a été faite récemment par le ministre de la Santé publique, le Dr José Angel Portal Miranda, lors de la 59e réunion du Conseil directeur de l’Organisation panaméricaine de la Santé, en présentant la mise à jour du Plan national de lutte contre la pandémie, le site Granma du CCPCC.

L’auteur de l’article explique que les médicaments préventifs comprennent la Biomoduline T (un immunomodulateur naturel), l’Hebertrans (facteur de transfert) et le Nasalferon (formulation nasale d’ifn alpha-2b humain recombinant), utilisés dès le début pour renforcer le système immunitaire des personnes vulnérables ou suspectées de sars-cov-2, ou confirmées comme étant à faible risque.

Lire aussi  : Cuba : des vaccins COVID-19 efficaces contre tous les variants

Des produits biotechnologiques tels que l’Heberon® (interféron alpha-2b humain recombinant) ou l’Heberferon® (ifn alpha-2b + ifn gamma) ont été administrés comme antiviraux à des patients hospitalisés, avec de bons résultats dans la prévention d’une évolution vers un stade grave de la maladie.

Le peptide immunomodulateur Jusvinza et l’anticorps monoclonal Itolizumab ont été utilisés comme médicaments anti-inflammatoires dans le traitement de maladies graves et sévères, avec des taux de survie élevés, selon Granma.

Par ailleurs, l’antigène Umelisa sars-cov-2 fait partie des diagnostics mis au point dans le pays, basés sur la technologie Suma, et utilisés dans les études cliniques pour déterminer la quantité d’anticorps induits par les vaccins cubains ou pour détecter les personnes infectées par le coronavirus.


Le médicament cubain a été utilisé avec succès en Chine pendant la bataille de Wuhan.



Un message, un commentaire ?

signaler contenu


Facebook Twitter Linkedin Google plus