Santé

Départements en zone rouge ou zone verte : le gouvernement confirme la pénurie durable des tests de dépistage et des masques

La France fait reposer sur la population les conséquences des réductions de dépenses de santé

Manuel Marchal / 29 avril 2020

Lors de son intervention hier devant l’Assemblée nationale, le Premier ministre a présenté une stratégie qui repose notamment sur la capacité de la France à produire des tests de dépistage du COVID-19. Cette limite est fixée à 700.000 tests par jour, ce qui suppose que la nombre de nouveaux cas positifs au coronavirus ne devra pas dépasser 3000 par jour, a indiqué le Premier ministre. En creux, le gouvernement fait donc reposer sur la population les conséquences d’une pénurie de tests de dépistage liée une politique d’austérité visant les dépenses de santé depuis plusieurs années.

JPEG - 109.6 ko

3000 nouveaux cas de coronavirus par jour, c’est d’après le Premier ministre la limite que pourra supporter la capacité de production de tests de dépistage au COVID-19 en France en cas de déconfinement. Dans son plan présenté hier à l’Assemblée nationale, le chef du gouvernement a indiqué qu’à partir du 11 mai en France, la découverte d’un nouveau cas s’accompagnera du test de toutes les personnes susceptibles d’avoir rencontré le patient, ce sont les cas-contact. Sur la base de 20 cas-contact pour une personne contaminée, le gouvernement semble se donner une marge de manœuvre.

Mais il est clair que si le nombre de nouveaux cas quotidien était au-delà de 4.000, alors le nombre de tests serait insuffisant pour appliquer cette stratégie sur tout le territoire de la République. En conséquence, le gouvernement va aller vers une levée du confinement par territoire, tout en invitant les plus de 65 ans à rester chez eux.
Cela suppose donc que pour chaque département, un nombre de tests journalier est prévu. S’il est insuffisant pour faire face au nombre des personnes ayant été en contact avec une autre atteinte par le coronavirus, alors la stratégie ne peut pas s’appliquer et donc le confinement sera maintenu après le 11 mai. C’est une des raisons qui pourra expliquer le classement en zone rouge.
Le Premier ministre a également indiqué que d’ici le 11 mai, une carte publiée tous les jours montrera quels seront les départements classés en zone rouge, et ceux en zone verte. Ces derniers pourront alors sortir du confinement le 11 mai.

Dans son discours, le chef du gouvernement a insisté sur la responsabilité individuelle de chacun, afin de limiter au maximum la hausse du nombre de nouveaux cas de coronavirus. Mais dans le même temps, cette stratégie rappelle que l’heure est à la pénurie durable d’équipements individuels de protection. En effet, dans les pays où les masques sont disponibles facilement pour la population, voire même distribués gratuitement, et où une politique massive de tests de dépistage a été mise en œuvre, l’heure est au déconfinement pour tous, sauf pour les personnes atteintes par le COVID-19, avec l’obligation de protéger et de se protéger.

Autrement dit, si ce gouvernement et ses prédécesseurs n’avaient pas réduit les dépenses de santé afin de financer notamment les réductions d’impôt pour les plus riches, ou des exonérations de cotisations sociale sans contrepartie d’embauche, alors la France disposerait des moyens pour fournir des masques gratuitement à tout le monde, et pour tester beaucoup plus de personnes. Il fait donc reposer sur le comportement des citoyens les conséquences d’un choix idéologique qui n’est pas remis en cause : priorité aux plus riches au détriment de la protection sociale de toute la population.

M.M.



Un message, un commentaire ?

Signaler un abus



Messages






  • Zone rouge Zone verte.....Qu’est-ce que cela va changer ? Je suis bloquée depuis le confinement à 250 kms de chez moi avec impossibilité de regagner mon domicile à cause des conditions ’’motif impérieux’’. A compter du 11/05 date du "déconfinement" on va pouvoir circuler sans dérogation dans un secteur de 100 kms de son domicile....Quel paradoxe !!!!!
    RIEN n’est prévu pour les personnes qui ont besoin de simplement regagner leur domicile, mais laissé à l’appréciation des collectivités et préfecture comme c’est le cas pour la Corse..... qui gèrent les ’’motifs impérieux’’....donc...c’est partit pour rester.
    Y aurait-il d’autres personnes dans mon cas ?

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • on a le droit de faire 100 kilomètres autour de chez soi mais je vais aller d’une zone rouge pour aller zone verte c’est très imprudent je peux contaminer les gens qui sont tranquille dans une zone verte - cette distance de 100 kilomètres peut elle diminuer à 50 kilomètres - comment savoir qu’une personne est bien à 100 kilomètres de chez elle quel contrôle

    Article
    Un message, un commentaire ?