Santé

Dépistage COVID-19 à La Réunion : Baisse de 23% par rapport à la semaine précédente

12.000 tests en une semaine

Témoignages.re / 26 septembre 2020

Sur la semaine 38 (du 14 au 20 septembre), le taux de positivité était de 4,03 % (source Santé Publique France). Il est en augmentation par rapport à la semaine précédente, mais reste inférieur au seuil de vigilance (5 %).

JPEG - 83.8 ko

Nombre total de dépistages (du 18 au 24 septembre) : 12 076 : - 23 %
Dont dépistages à J7 voyageurs : 2 005 : - 14 %

Cette stratégie de dépistage permet d’ :
· Identifier les cas le plus précocement possible
· Retracer rapidement son parcours
· Recontacter et isoler toute personne qui aurait été en contact avec ce cas pendant sa période de contagiosité.

Sur la semaine 38 (du 14 au 20 septembre), le taux de positivité était de 4,03 % (source Santé Publique France). Il est en augmentation par rapport à la semaine précédente, mais reste inférieur au seuil de vigilance (5 %).

Surveillance en établissements sociaux et médico-sociaux (ETSMS)

Depuis le 1er août 2020, 6 signalements ont été déclarés : 2 en établissements d’hébergement de personnes âgées, 3 en établissements d’hébergement de personnes en situation de handicap et 1 en établissement de l’aide sociale à l’enfance.
Aucune hospitalisation, ni aucun décès n’ont été signalés.

Surveillance individuelle

Evolution du nombre de cas par type de cas et par semaine de prélèvement (source ARS/AM/SPF)

En semaine 38 (du 14 au 20 septembre), le nombre de cas autochtones a baissé de 8,5 % par rapport à la semaine précédente. Parmi les cas investigués :
-  94 % étaient autochtones, dont 8 % des cas concernaient un cluster identifié
-  3 % étaient des cas importés

Ces résultats confirment une circulation toujours active du virus à La Réunion avec principalement des cas autochtones.

Le R (nombre de reproduction ; nombre moyen de personnes qu’une personne malade va contaminer)

A La Réunion, du 14 au 20 septembre 2020, le nombre de reproduction était de 1. Ce nombre a diminué par rapport à la semaine précédente (1,02). Ce niveau nécessite une confirmation dans le temps pour envisager une diminution de l’épidémie. Les résultats des estimations du R doivent être mis en perspective avec les autres données épidémiologiques disponibles.

Le taux d’incidence (nombre de cas rapportés à la population pour 100 000 habitants)

(Données issues du Point épidémiologique régional du 25/09, Cellule Régionale Réunion de Santé publique France)

En semaine 38 :
· Le taux d’incidence était de 63,3/100 000 habitants. Il a diminué par rapport à la semaine précédente (68.5) et est inférieur au taux d’incidence national.

Le taux d’incidence par classe d’âge

(Données issues du Point épidémiologique régional du 25/09, Cellule Régionale Réunion de Santé publique France)

En semaine 38, le taux d’incidence a varié en fonction de la classe d’âge au moment du prélèvement :
· taux d’incidence pour les cas confirmés âgés de 15 à 44 ans : 74,4/100 000 habitants.
Comme au cours de la semaine 37, le taux d’incidence poursuit sa baisse pour cette classe d’âge.
· taux d’incidence pour les cas confirmés âgées de 65 à 74 ans : 66,5/100 000 habitants.
Pour la deuxième semaine consécutive, le taux d’incidence pour cette classe d’âge dépasse le seuil de vigilance.
· le taux d’incidence pour les cas confirmés âgés de 75 ans et plus est en augmentation tout en restant en dessous du seuil d’alerte.