Santé

Des douleurs insupportables

Chikungunya : témoignages

Témoignages.re / 3 janvier 2006

En juillet dernier, Albertine, une dame âgée du Port, ressent des douleurs. Elle ne s’inquiète pas car elle souffre de rhumatismes. Mais le lendemain, elle reste clouée au lit. Impossible pour elle de bouger le moindre membre. Elle perçoit 2 vives douleurs : une à l’épaule gauche et une autre à la jambe droite. Malgré tout, elle tente de se déplacer. Lorsqu’elle pose les pieds au sol, elle crie “à l’assassin”.
Aussitôt, sa fille contacte le médecin de famille. Il se rend auprès de la patiente et diagnostique le chikungunya. Trois jours durant, elle vit avec un visage et des jambes enflés. Elle s’informe auprès des services de la Direction régionale des affaires sanitaires et sociales (DRASS) pour une démoustication de la cour. Les professionnels opèrent uniquement chez elle. Selon Albertine, "plus d’une vingtaine de personnes souffraient de ce mal à proximité".

Un mois au lit

Alain, professeur à Saint-Denis, reste immobilisé au lit pendant 1 mois. Du jour au lendemain, son état de santé se dégrade et son corps devient fiévreux. Il se contente de tisanes. Puis, il perçoit des douleurs sur l’ensemble de son corps. Son visage enfle aussi. Il prévient le médecin et sur place, il l’informe de la maladie : le chikungunya.
Récemment, l’épidémie du chikungunya a frappé également 10 membres d’une famille de l’Est vivant non loin d’une rivière. À plusieurs reprises, ils ont alerté les services compétents : Mairie et DRASS. Au moment où ils sont intervenus, les parents et les enfants se trouvaient dans un triste état. Aujourd’hui, ils s’interrogent sur les séquelles laissées par ce virus.

J.-F. N.