Santé

Fête de la Toussaint : mesures pour éviter la prolifération des moustiques dans les cimetières

8 nouveaux cas de dengue en une semaine

Témoignages.re / 28 octobre 2020

Du 19 au 25 octobre, 8 cas de dengue ont été signalés à l’ARS. Le nombre de signalements se stabilise ces dernières semaines aux alentours d’une dizaine de cas hebdomadaires. Toutefois, la persistance du virus sur l’île et sa dispersion géographique laissent toujours craindre une résurgence épidémique avec l’arrivée de la saison des pluies.

JPEG - 44.8 ko

A l’occasion de la fête de la Toussaint, les Réunionnais sont appelés à rester vigilants dans les cimetières, en remplaçant l’eau des vases par du sable humide et en retirant les coupelles sous les fleurs en pot. Ces recommandations valent bien sûr également au quotidien dans les cours et jardins des particuliers.

Les cimetières, des lieux propices au développement des moustiques

Les cimetières sont des lieux propices au développement des moustiques : eau stagnante dans les vases et pots de fleurs. Chaque année, une forte fréquentation des cimetières est observée à l’occasion de la fête de la Toussaint.
Si des mesures adaptées de prévention, de surveillance et d’entretien ne sont pas mises en œuvre, les cimetières risquent de devenir des foyers importants de prolifération de moustiques.
Aussi, en complément des actions de salubrité publique déjà engagées sur le territoire, les autorités publiques souhaitent sensibiliser la population sur l’importance d’utiliser du sable humide dans les récipients à fleurs, et d’éviter les coupelles sous les fleurs en pot.
Ce sont ces gestes de chacun, qui permettront de limiter la diffusion du virus de la dengue sur l’île, notamment en cette saison où les conditions météorologiques sont de plus en plus favorables à la prolifération des moustiques.