Santé

L’efficacité de l’interféron cubain contre le COVID-19 est prouvée

Contribution de la médecine de Cuba à la lutte mondiale contre le coronavirus

Mathieu Raffini / 6 mai 2020

Des résultats prometteurs sont apparus depuis les premières semaines d’utilisation de l’interféron Alpha 2b, de fabrication cubaine, dans le but de protéger la population contre le coronavirus.

JPEG - 68.3 ko
Le médicament cubain a été utilisé avec succès en Chine pendant la bataille de Wuhan.

Les premiers tests, effectués à Wuhan au plus fort de la crise ont montré des résultats très encourageants sur l’efficacité de ce remède, en particulier auprès du personnel soignant.
Ainsi, sur les 2944 soignants ayant fait partie de la première étude et ayant reçu l’interféron Alpha 2b comme traitement préventif, aucun n’a contracté la maladie. A l’inverse, parmi les 3387 soignants n’ayant pas reçu le traitement, ils ont été 50% à contracter le coronavirus.

A Cuba, pour confirmer l’utilité du traitement, il est utilisé depuis les premières contaminations en mars sur la quasi-totalité des patients testés positifs (93,4%). Le résultat est sans appel :
Alors que Cuba, du fait de l’embargo américain qui s’est encore accentué ces dernières semaines, manque de médicaments et de respirateurs dont on connait l’importance en cette période de crise du coronavirus, le taux de mortalité chez les patients non traités à l’interféron est de 2,7%. Pour ceux prenant le remède, il tombe à 0,9%. De même, alors que 15 à 20% des patients n’ayant pas reçu l’interféron évoluent vers un stade grave, ils ne sont que 5% chez ceux l’ayant reçu.

L’ensemble de ces éléments montre bien que ce traitement est efficace dans la lutte contre le coronavirus. D’ailleurs, beaucoup de pays ne s’y trompent pas. Alors que ce traitement est déjà utilisé dans certains pays, qu’il s’agisse de la Chine comme on a pu le voir, mais également par exemple au Venezuela ou au Nicaragua, de très nombreux pays souhaitent faire l’acquisition de l’interféron Alpha 2b afin de soigner leur population grâce à ce remède. Ils sont ainsi plus de 80 à ce jour à avoir fait une demande d’acquisition du traitement auprès de Cuba.

M.M.