Témoignages - Journal fondé le 5 mai 1944
par le Dr Raymond Vergès

Accueil > Politique > Santé

L’épidémie de COVID-19 repart en France : 500000 passagers attendus à l’aéroport de La Réunion pendant les vacances scolaires

Quelles conséquences pour les Réunionnais ?

jeudi 30 juin 2022, par Manuel Marchal


Au moment où la Première ministre appelle à porter le masque dans les transports et les lieux clos en raison d’une reprise importante de l’épidémie de coronavirus en France, l’aéroport s’apprête à accueillir 500000 personnes au cours des deux prochains mois. Or, le coronavirus est une maladie mortelle et les nouveaux variants sont mal connus. La logique plaide pour une fermeture de l’aéroport ou pour le moins pour des contrôles drastiques des arrivants. Le principe de précaution sera-t-il une nouvelle fois sacrifié au profit des intérêts particuliers au détriment de la population réunionnaise ?


Voici un extrait d’un communiqué de l’aéroport Roland-Garros, porte d’entrée de La Réunion pour les passagers en provenance de France :

« L’aéroport de La Réunion Roland Garros s’apprête à accueillir un niveau de trafic équivalent à celui de 2019 au cours de la haute saison de juillet-août 2022. L’offre de sièges est même supérieure sur l’axe métropole-Réunion, confirmant le retour d’une dynamique positive après deux années de crise sanitaire.
La Société Aéroportuaire a mis en place des moyens et des personnels d’accueil et de sécurité supplémentaires pour gérer au mieux cette forte affluence : environ 500 000 passagers sont attendus dans l’aérogare au cours des deux prochains mois.
Les compagnies aériennes ont mis en place des vols supplémentaires au départ qui se concentrent sur les horaires du matin, notamment les vendredis, samedis et dimanches »

.

« Je demande aux Français de remettre le masque dans les transports »

Voici l’extrait d’un article publié par France Info :

« Des "recommandations" mais pas de "caractère obligatoire". Face au regain de cas de Covid-19, Elisabeth Borne a demandé, mardi 28 juin, d’encourager le port du masque "dans les lieux de promiscuité" et "espaces clos", en particulier "les transports en commun". La Première ministre, qui a réuni en visioconférence préfets de départements et directeurs des agences régionales de santé, a repris plusieurs des préconisations faites lundi par la ministre de la Santé Brigitte Bourguignon. »

Cette dernière avait déclaré :

« Je demande aux Français de remettre le masque dans les transports »

Les Réunionnais auront-ils droit au respect du principe de précaution ?

Manifestement, en Europe, la crainte d’une reprise de l’épidémie concernant une maladie mortelle est réel. Cette inquiétude se base sur la croissance importante du nombre de nouveaux cas. A La Réunion, la COVID-19 tue officiellement en moyenne une personne par jour. Un chiffre à prendre avec précaution car, selon les autorités sanitaires, dans notre île personne ne décède en dehors d’un hôpital, ce qui constitue à n’en pas douter un phénomène assez exceptionnel dans le monde.
C’est dans ce contexte que se prépare le rush des vacances : 500.000 personnes vont se croiser dans une aérogare en deux mois sans aucune mesure particulière prévue.
Or, puisque le coronavirus est une maladie mortelle qui passe facilement sous les radars, vaccination ou pas, la logique plaide pour une fermeture de l’aéroport ou pour le moins pour des contrôles drastiques des arrivants. Le principe de précaution sera-t-il une nouvelle fois sacrifié au profit des intérêts particuliers au détriment de la population réunionnaise ?

M.M.



Un message, un commentaire ?

signaler contenu

Plan


Facebook Twitter Linkedin Google plus