Santé

« L’éradication de la poliomyélite n’a jamais été aussi proche »

Selon une responsable de l’OMS

Témoignages.re / 28 octobre 2017

En dépit des progrès enregistrés vers l’éradication de la poliomyélite, un engagement soutenu est néanmoins requis pour surmonter le dernier obstacle et éliminer définitivement cette maladie, a indiqué, mardi, l’agence onusienne en charge de la Santé lors de la journée mondiale de la poliomyélite.

JPEG - 82.5 ko

« Jusqu’ici, en ce qui concerne l’année 2017, un nombre total de 12 cas de poliomyélite avait été signalé, un chiffre qui n’a jamais été aussi bas, avec des méthodes d’éradication maintenant disponibles », a indiqué Christine Lindmeir, un porte-parole de l’Organisation mondiale de la Santé au bureau des Nations unies à Genève.

Aujourd’hui, seuls trois pays endémiques restaient toujours affectés par la maladie. Il s’agit de l’Afghanistan, du Nigeria et du Pakistan. « Les défis persistent, notamment dans trois pays où la maladie y est endémique, c’est ainsi qu’il faut un engagement soutenu pour surmonter ces défis et éradiquer une bonne fois pour toute, cette maladie », a ajouté Christine Lindmeier.

La poliomyélite, une maladie qui affecte majoritairement les enfants, est causée par un virus qui se transmet de personne à personne et qui se propage par voie fécale, orale (de manière rare) par un vecteur commun (telle qu’une eau contaminée ou de la nourriture) et se multiplie au niveau des intestins à partir desquels il peut envahir le système nerveux et peut causer la paralysie. Aucun médicament, à part la prévention, n’est encore disponible.

Au cours des dernières années, plus de 400 millions d’enfants, à travers le monde, avaient été vaccinés contre la poliomyélite, en les dotant ainsi d’une protection contre la maladie.